Des unités de la garde côtière du district du centre de la Tunisie ont pu déjouer, dans la nuit de samedi à dimanche, huit tentatives d’émigration irrégulière à destination des côtes italiennes, a révélé dimanche l’agence TAP. Citant le porte-parole officiel de la Garde nationale, la TAP a indiqué que 305 émigrés originaires d’Afrique subsaharienne ont été secourus dans ces opérations, après que leurs embarcations ont coulé en mer. «L’Administration générale de la Garde nationale cherche et s’emploie activement à réduire et faire face au fléau de la migration irrégulière et à affronter les gangs qui activent dans ce domaine», a commenté le service de presse de la Garde nationale sur les réseaux sociaux. Après consultation et coordination avec le ministère public (parquet), toutes les mesures judiciaires nécessaires ont été engagées à leur égard. Par ailleurs, 24 heures auparavant, la Garde nationale avait déjà confirmé l’interception de 13 individus originaires d’Afrique subsaharienne au niveau des provinces de Gafsa (centre), Kebili (sud-ouest) et Jendouba (nord-ouest), alors qu’ils s’apprêtaient à s’infiltrer illégalement dans le sol tunisien.