Elyes Fakhfakh, 47 ans, a été désigné lundi soir chef du futur gouvernement tunisien par le président Kais Saied , pour constituer dans « un délai d’un mois non-renouvelable » une équipe susceptible de convaincre le Parlement a indiqué la présidence de la République dans un communiqué, publié par l’agence de presse TAP. Trois mois et demi après les élections, il s’agit de la deuxième tentative pour former un gouvernement. Un premier formé sous la houlette du parti Ennahdha a été nettement rejeté par les députés le 10 janvier. Le gouvernement sortant, dirigé par le Premier ministre Youssef Chahed, en place depuis 2016, gère actuellement les affaires courantes. En cas de second échec, le pays s’acheminerait vers de nouvelles législatives, repoussant encore les réformes attendues pour relancer l’économie tunisienne.