Troos films algériens ont été primés au 4e Festival international du cinéma d’Al Qods (Palestine), rapporte la presse palestinienne. « Irfane » de Salim Hamdi et « Les sept remparts de la citadelle » de Ahmed Rachedi ont remporté respectivement le prix de jury de la section long métrage de fiction et le prix de meilleur production. « Curse within shadows » de Imad Ghedjati a reçu pour sa part le prix du meilleur film dans la catégorie des films amateurs. Premier long métrage de Salim Hamdi, « Irfane »(reconnaissance), 110mn, se présente sur deux niveaux de narration: le récit d’une moujahida, Yamina, campée par Chafia Boudrâa et celui de son petit-fils, de sa fiancée et leurs amis, des jeunes pétris de talent et vivant sans grandes perspectives d’avenir. D’une durée de 180 mn, le long métrage « Les sept remparts de la citadelle » est une adaptation du roman éponyme écrit par Mohamed Maarfia. Ce films confronte deux perceptions de l’attachement à la terre celui de Thebti, campé par Hassan Kachach, fils d’un paysan algérien exproprié de ses terres, et de Lucien, incarné par l’acteur français Jean Christophe Rauzy, lui aussi attaché à ces terres enlevées au propriétaire originel. Créé par le ministère palestinien de la Culture en partenariat avec des associations culturelles palestiniennes et de pays arabes, le Festival international du cinéma d’Al Qods a été lancé simultanément à partir de douze villes arabes dont Alger.

#RDR /APS