Le procureur de la République près du tribunal de Sidi M’hamed a requis trois ans de prison ferme à l’encontre du journalistes et directeur des médias électroniques Maghreb Emergent et Radio M, Ihsane El Kadi.

Le procureur a également requis contre le journaliste une interdiction d’activités publiques pour une durée de cinq ans, ainsi qu’une amende de 100 000 dinars. Le verdict sera prononcé le 31 mai prochain.

Pour rappel, Ihsane el Kadi est sous contrôle judiciaire depuis le 18 mai 2021.

Il est poursuivi pour «diffusion de fausses informations à même de porter atteinte à l’unité nationale», «perturbations des élections» et «réouverture du dossier de la tragédie nationale (tiré de la loi sur la réconciliation nationale)», suite à une plainte de l’ex ministre de la Communication, Amar Belhimer, au sujet d’un article d’opinion (blog) publié sur le site de Radio M.