Interrogé sur la 20e tripartite, en marge de la plénière au Sénat, l’argentier du pays, Hadji Baba Ammi a répondu, hier à Alger, qu’« un exposé sur la nouvelle politique économique du gouvernement ainsi que les premiers résultats de son application pour l’année 2016, seront présentés à cette occasion ». Relancé sur la situation actuelle du pays, il confirmera que celle-ci est « difficile sur le plan financier mais elle est maîtrisée au vu des résultats économiques de l’année 2016 ». Et d’ajouter : « Nous sommes très confiants sur la possibilité de surpasser cette situation ». Pour ce faire, « il faut qu’il y ait une discipline budgétaire dans l’application de la loi », a-t-il souligné en rappelant que « dans la loi de finances de 2017, il y a une vision à moyen terme ». D’ici 2019, le premier objectif est de « réduire la dépendance du budget public de la fiscalité pétrolière, pense-t-il. Et de conclure : «Nous n’arriverons pas à l’objectif final en 2019 mais nous aurons réalisé une bonne partie des objectifs fixés. »
F. M.