Le nombre d’individus poursuivis pour fraude aux épreuves du Baccalauréat (session juin 2021) a atteint, au niveau national, 161 prévenus dont 64 ont été condamnés à des peines de 6 mois à 3 ans de prison ferme. «Les efforts des pouvoirs publics en matière de lutte contre la triche aux épreuves du Baccalauréat depuis le début de l’examen à ce jeudi (dernier jour du Bac) se sont soldés, par le lancement de poursuites judiciaires à l’encontre de 161 individus dont 73 ont été placés en détention tandis que 9 autres ont été placés sous contrôle judiciaire», a indiqué un bilan du ministère. «Des peines d’emprisonnement ferme de 06 mois à 3 ans assorties d’amendes de 100.000 à 500.000 Da ont été prononcées à l’encontre de 64 d’entre eux», ajoute la même source. Ces cas de triche ont été traités par les juridictions compétentes des Cours de Tébessa, Ghardaïa, Sétif, Tissemsilt, Chlef, Béchar, Djelfa, Laghouat, M’Sila, Guelma, Mila, Tipasa, Blida, Bouira, Mascara, Mostaganem, Boumerdes, Batna, Ghardaïa, Tlemcen, Bejaia, El-Oued, Jijel et Illizi, a encore précisé la même source. Les faits attribués aux mis en cause, concernent «le délit de diffusion de sujets d’examens et de corrigés types du BAC par le biais de moyens de communication à distance et détectés et signalés pour la majorité par l’Organe national de prévention et de lutte contre les infractions liées aux technologies de l’information et de la communication. (APS)