L’affaire des manifestants arrêtés le 5 octobre dernier à Alger lors de la marche commémorative du 5 Octobre 1988 a connu son épilogue judiciaire hier après que le Parquet de Sidi M’hamed se soit prononcé dans le procès de 24 manifestants concernés. Ainsi, douze manifestants ont été relaxés tandis que 12 autres ont été condamnés à une amende de 50 000 DA, sachant que les prévenus sont poursuivis pour les mêmes griefs «attroupement non armé» et «incitation à troubles de l’ordre public», rapporte le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).
Lors du procès qui s’est tenu le 22 décembre, le procureur près le Tribunal de Sidi M’hamed avait requis à l’encontre de ces 24 manifestants 6 mois de prison ferme et 50 000 DA d’amende, rappelle la même source, en ajoutant que ces derniers avaient été «relâchés après présentation devant le Procureur». Le même tribunal avait pour rappel, le 21 octobre, rendu son verdict concernant 18 autres manifestants arrêtés lors de la même marche commémorant le 32e anniversaire des événements d’Octobre 1988. Ledit tribunal avait condamné à 6 mois de prison avec sursis 8 détenus et prononcé la relaxe pour 9 autres qui étaient en état de liberté. Lors du procès qui s’est déroulé le 14 octobre, le Procureur avait requis à leur encontre un an de prison ferme et une amende de 100 000 DA. Un manifestant avait été accusé «d’atteinte à la personne du Président de la République» et a été condamné à 1 an de prison dont 6 mois ferme, sachant que le Procureur avait requis «3 ans de prison ferme et une amende de 500 000 DA». Un total de 42 manifestants avaient été arrêtés lundi 5 octobre lors de la marche commémorative des évènements du 5 Octobre 1988.
Les manifestants interpellés ont été présentés devant le Procureur de la République près le Tribunal de Sidi M’hamed et présentés par la suite devant le juge d’instruction. Ils sont poursuivis pour «attroupement non armé» et «incitation à troubles de l’ordre public». Les forces de l’ordre ont dispersé les manifestants et arrêté une quarantaine d’entre eux. n