Le tribunal de Sidi M’hamed (Cour d’Alger) a décidé, hier lundi, de reporter au 15 juin prochain le procès des hommes d’affaires Ali Haddad, Mourad Oulmi, le Pdg du groupe Sovac, et Mahieddine Tahkout pour finaliser « les préparatifs techniques nécessaires à la tenue d’un procès à distance », a-t-on appris de la défense de certains accusés. Les hommes d’affaires Haddad, Oulmi et Tahkout sont poursuivis pour plusieurs accusations en lien avec la corruption, dont obtention de privilèges, d’avantages et de marchés publics en violation de la législation. Plusieurs hauts responsables sont également poursuivis dans cette affaire, dont les deux anciens Premiers ministres, Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal, les anciens ministres de l’Industrie et des Mines, Abdesslam Bouchouareb, Youcef Yousfi et Bedda Mahdjoub, l’ancien ministre du Commerce, Ammar Benyounès, l’ex-ministre des Transports, Abdelghani Zaalane, ainsi que d’anciens walis, dont l’ex-wali d’Alger, Abdelkader Zoukh. n