Le pôle pénal économique et financier du tribunal de Sidi M’Hamed (Alger) a condamné, lundi, l’ancien wali de Tipasa, Moussa Ghellai, en prononçant à une peine de trois ans de prison ferme pour des faits liés à la corruption et l’octroi d’indus avantages.
Plusieurs responsables impliqués dans cette affaire ont été condamnés à des peines allant d’un an avec sursis à deux ans de prison ferme, notamment l’ancien directeur des domaines de la wilaya de Tipasa qui a été condamné à deux ans de prison dont une année avec sursis, le directeur du cadastre, condamné à deux ans de prison et le directeur de l’environnement à un an de prison avec sursis.
Le tribunal a condamné également deux hommes d’affaires impliqués dans cette affaire de corruption, à deux ans de prison ferme, tandis qu’un troisième a été acquitté.