3

Une peine de trois ans de prison ferme assortie d’une amende de 100 000 DA a été requise ce lundi par le tribunal de Koléa (Tipasa)  à l’encontre de Karim Tabou, selon ses avocats. Poursuivi pour  « atteinte au moral de l’armé », Karim Tabbou avait été arrêté  le 11 septembre 2019 puis remis en liberté provisoire le 25 septembre.