Le Tribunal de Chéraga (Alger) a prononcé mercredi une peine de sept (7) ans de prison ferme avec l’émission d’un mandat d’arrêt international contre Hichem Aboud et une peine de deux (2) ans de prison dont un (1) avec sursis contre Meghzi Mouloud et Kharrat Amor, avec la confiscation de tous les biens saisis. Le tribunal n’a pas retenu la charge d’«atteinte à l’unité nationale» contre Meghzi Mouloud et Kharrat Amor. Les trois prévenus étaient accusés par le dénommé Sofiane, fils du Général-major à la retraite, Khaled Nezzar, d’avoir divulgué des informations confidentielles sur sa famille (Nezzar). Ils étaient également poursuivis pour «atteinte à l’unité nationale» et «participation à une entreprise de démoralisation de l’armée». Le procureur de la République près le tribunal de Chéraga avait requis, la semaine dernière, des peines de dix (10) ans de prison contre Hichem Aboud et de quatre (4) ans contre Meghzi Mouloud et Kharrat Amor.