Le tribunal de Bir Mourad Raïs (Alger) a décidé hier de reporter au 9 mars prochain le procès de l’ancien gendarme qui a fui en Espagne, Mohamed Abdallah. Mohamed Abdallah est poursuivi avec d’autres accusés, notamment pour «délit d’appartenance à un groupe terroriste qui commet des actes attentatoires à la sécurité de l’Etat et à l’unité nationale» et «délit de financement d’un groupe terroriste».
Mars dernier, le tribunal de Bir Mourad Raïs avait émis un mandat d’arrêt à l’encontre de Mohamed Abdallah, extradé par les autorités espagnoles en août dernier et placé en détention provisoire à la prison militaire de Blida. Avant sa fuite en Espagne, l’accusé a exercé ses fonctions au sein des unités de l’aviation relevant du commandement de la Gendarmerie nationale.
Par ailleurs, le pôle pénal économique et financier du tribunal de Sidi M’hamed (Alger) a reporté au 16 février le procès de l’ancien wali de Tipaza, Mustapha Layadi, poursuivi ainsi que ses coaccusés pour corruption et abus de fonction. Le report du procès intervient à la demande de la défense, suite à l’absence d’un témoin impliqué dans l’affaire et dans l’attente de prendre contact avec l’établissement pénitentiaire où il est détenu. A noter que le wali Layadi est condamné dans une autre affaire à une peine de 4 ans de prison ferme assortie d’une amende d’un (1) millions Da pour des chefs d’inculpation liés à la dilapidation de deniers publics, abus de fonction, octroi de privilèges injustifiés en violation de la réglementation et la législation en vigueur et bénéfice du pouvoir et de l’influence des agents de l’Etat lors de la signature de contrats avec des instances publiques pour l’obtention de privilèges injustifiés. <