Une peine de trois (3) ans de prison ferme assortie d’une amende de 100.000 DA a été prononcée dimanche par le tribunal criminel d’appel d’Ouargla à l’encontre de Ch.M (28 ans) pour «apologie d’actes terroristes portant atteinte à la sécurité de l’Etat» et «réimpression et diffusion de tracts et enregistrements faisant l’apologie d’actes terroristes».
Selon l’arrêt de renvoi, l’affaire remonte au mois de février 2020, lorsque les services de sécurité de Ouargla ont obtenu des informations faisant état de l’établissement, par le mis en cause, de contacts via les réseaux sociaux avec une organisation terroriste activant au Moyen-Orient et des terroristes à l’étranger.
L’enquête a révélé que le mis en cause a procédé au téléchargement, via son compte Facebook, de plusieurs ouvrages, vidéos, photographies et chants incitant à l’action terroriste.
Le représentant du ministère public avait requis, devant la gravité des charges retenues contre le mis en cause, une peine de 20 ans de prison ferme et une amende de 100.000 DA.