Une peine de quinze (15) ans de prison ferme, assortie d’une amende de 500.000 DA, a été prononcée mercredi par le tribunal criminel d’appel près la Cour d’Ouargla, à l’encontre de B.B (33 ans) pour détention de drogues, d’arme et de munitions de guerre sans autorisation des autorités habilitées. Dans la même affaire, le tribunal a acquitté les dénommés R.B (24 ans), A.K (27 ans) et S.B (31 ans).
Selon l’arrêt de renvoi, l’affaire remonte au mois de décembre 2019, lorsque les services de la 7ème sureté urbaine d’Ouargla, agissant sur informations faisant état de détention et de commercialisation de drogue par un individu (B.B), au quartier de Sokra (commune de Rouissat), ont procédé à la perquisition, munis d’un mandat de justice, du domicile du mis en cause.
Ils ont mis la main sur 10,112 kg de résine de cannabis, quatre armes blanches, une arme de guerre de type Kalachnikov avec un chargeur contenant neuf balles, et une somme de 1,3 million DA. Le mis en cause a reconnu, lors des investigations, que les objets saisis appartenaient à un individu (actuellement en fuite) qui devait revenir le lendemain les récupérer, et que les personnes arrêtées à son domicile étaient des invités.
Le ministère public a requis,
dans cette affaire, la réclusion à perpétuité contre l’ensemble des individus et la confiscation des objets saisis.(APS)