Une peine de sept ans de prison ferme assortie d’une amende de 500.000 DA, a été prononcée mercredi, par le tribunal criminel près la cour de Ouargla à l’encontre du nommé A.A (35 ans) pour détention, transport et commercialisation des produits hallucinogènes dans le cadre d’une bande criminelle organisée, rapporte l’APS. L’affaire remonte, selon le procès, au mois de juillet 2019, lorsque une brigade sécuritaire mixte, Armée nationale populaire (ANP) et Douanes Algériennes (DA), a intercepté, au niveau d’un barrage dans la région d’In-Guezzam, extrême Sud de Tamanrasset, un véhicule tout terrain à bord duquel se trouvait le mis en cause en possession d’une quantité de 31.200 comprimes psychotropes dissimulés soigneusement dans une roue de secours. Le mis en cause a avoué avoir reçu cette marchandise prohibée d’un ressortissant africain, pour la remettre à partir du Niger à une autre personne d’In-Guezzam, moyennant la une somme de 700.000 DA. Le représentant du ministère public avait requis une peine de 20 ans de réclusion et une amende de 500.000 DA à l’encontre du mis en cause devant la gravité des faits qui lui étaient reprochées.