Le projet de la route transsaharienne sera réceptionné en juin prochain, a fait savoir hier le ministre des Travaux publics et ministre par intérim des Transports, Farouk Chiali.

Cette réception interviendra après l’achèvement total du projet reliant Alger à la ville de Lagos (Nigeria) sur un linéaire de plus de 4000 kilomètres, a précisé M. Chiali sur les ondes de radio nationale, ajoutant que les derniers travaux sont en train d’être réalisés par une entreprise algérienne.
«Les derniers tronçons à finaliser se trouvent au Niger et seront achevés d’ici mai ou juin prochain», a-t-il dit, rappelant que ce projet structurant dispose aussi de branches reliant d’autres pays de la région, à savoir la Tunisie, le Mali.
Par ailleurs, l’intervenant a fait part de travaux en cours pour transformer la transsaharienne en autoroute au niveau de l’Algérie. Une démarche qui s’inscrit dans le cadre de l’orientation de la politique de développement du pays vers l’Afrique subsaharienne, a-t-il expliqué, ajoutant que tous les projets de routes au niveau du Sud ont été retenus comme des projets prioritaires.
Il citera sur ce registre renforcement de la route reliant Adrar-Reggan-Bordj Badji Mokhtar sur un linéaire de 550 kilomètres, ainsi que les routes Tamanrasset-Ain Guezzam et Tamanrasset-Ain Salah.
Il mentionnera, en outre, que la route nationale (RN 1) avait été intégrée dans le projet de la transsaharienne, évoquant à ce propos des travaux engagés pour sa transformation en autoroute dans certains endroits.
«Le 28 octobre dernier, nous avons ouvert à la circulation le tronçon Chiffa-Berrouaghia sur 52 kilomètres et la RN 1 transformée en autoroute par endroits ce qui permet d’avoir 550 kilomètres d’autoroute entre Alger-Ghardaïa. Il nous reste à peine 7 kilomètres à terminer», a-t-il détaillé.
Concernant les projets en cours de réalisation dans certaines wilayas du Nord, M. Chiali est revenu sur celui de l’autoroute Tiaret-Relizane (52 kilomètres), dont l’étude est finalisée, ainsi que sur celui de l’autoroute Tènes-Tissemsilt-Tiaret (220 kilomètres) qui, a-t-il affirmé, est en cours de réalisation au niveau de Chlef, avec comme objectif son achèvement dans les prochains mois, a-t-il noté.
Au niveau de Tissemsilt-Ain Defla, la route est pratiquement dédoublée, a-t-il soutenu.
Le secteur focalise actuellement sur la réalisation des routes au niveau des zones d’ombre, a poursuivi le même responsable, considérant que ce projet comme l’une des «priorités».
S’agissant du volet de financement, le secteur a bénéficié en 2021 d’un budget de 63 milliards de dinars destiné notamment pour l’entretien du réseau routier, dont 40 milliards de dinars seront mobilisés avec le ministère de l’Intérieur pour les chemins communaux et de wilayas et 13 milliards DA pour les routes nationales.
Concernant l’autoroute Est-Ouest, M. Chiali a précisé que les engagements pris par les entreprises de réalisation seraient de livrer d’ici le 5 juillet prochain les 52 kilomètres les plus importants du tronçon restant.