La nouvelle liaison ferroviaire reliant Tissemsilt-Boughezoul-M’sila, d’une longueur de 290 km, sera inaugurée, lundi, a-t-on appris auprès de l’Agence nationale d’études et de suivi de la réalisation des investissements ferroviaires (ANESRIF).

Cette ligne de chemin de fer, réalisée entièrement par un groupement d’entreprises publiques, desservira cinq wilayas (Tissemsilt, Tiaret, Djelfa, Médéa et M’sila) dans le cadre de la rocade ferroviaire des Hauts-plateaux, parallèle à la ligne nord du pays, a indiqué à l’APS, Abdelkader Mazar, directeur central chargé de la communication auprès de l’ANESRIF, agence déléguée par le ministère des Transports pour la prise en charge des projets d’études, de suivi, de contrôle et de la supervision de travaux de réalisation des investissements ferroviaires.

Dans le cadre de la ligne ferroviaire, qualifiée de “méga projet”, les travaux ont consisté en la réalisation de deux tronçons, dont le premier sur une distance de 151 km reliant M’sila-Boughezoul et le deuxième de 139 km entre Boughezoul et Tissemsilt, avec une vitesse de pointe pour les deux parties de 160km/heure, a précisé M. Mazar.

La réalisation du premier tronçon (M’sila-Boughezoul) avait été confié à un groupement d’entreprises publiques composé de Cosider-Ouvrages d’art (Chef de file), Infrarail et Seror et Estel Rail Automation, tandis que le deuxième (Boughezoul-Tissemsilt) avait été pris en charge par le groupement d’entreprises publiques composé d’Infrafer (Chef de file), GCB, Sapta, Engoa, Estel Rail Automation et SetiRail.

Le suivi et le contrôle de ce projet de ligne ferroviaire a été également confié un groupement d’entreprises publiques constitué des sociétés SetiRail, Sidem et Setor, pour le premier tronçon et du groupement Saeti, Sidem et Seta pour deuxième tronçon. Selon le responsable de l’ANESRIF, “ces entreprises algériennes, ayant une longue expérience dans la réalisation de grands projets d’infrastructures, ont livré une nouvelle ligne ferroviaire réalisée selon des normes modernes et équipée de tous les systèmes de signalisation et de communication”.

Inscrite dans le cadre de la “rocade ferroviaire des Haut-plateaux”, cette ligne dispose de 2 grandes gares mixtes (transport de voyageurs et marchandises) au niveau du chef lieu de la wilaya de Tissemsilt et de la ville de Boughezoul (Médéa) et de 7 gares de wilayas et communales au niveau des wilayas de Tiaret (Colonel Bougara), de Djelfa (Hassi Fedoul, Sidi Laadjal et Birine), Médéa (Chahbounia) et M’sila (Bouti Sayah et Ain El Hadjel).

Ces gares ferroviaires sont aussi équipées de tous les services et équipements nécessaires (ascenseurs, passages souterrains, espaces de billetterie, locaux commerciaux, parkings destinés aux véhicules, stations de taxis et de bus, blocs administratifs…), a mentionné M. Mazar, assurant que “tout est fin prêt pour la circulation des trains, dans de meilleures conditions de sécurité et de confort”.

S’agissant de l’impact attendu de la mise en service de cette ligne, le responsable au sein de l’ANESRIF a souligné qu’il s’agit du désenclavement de régions entières qui étaient jusque-là éloignées du réseau national du chemin de fer.

“Cette nouvelle infrastructure va créer aussi une dynamique économique et offrir un moyen sécurisé de transport de passagers et de marchandises”, a-t-il également relever. “L’exploitation de cette ligne sera aussi d’un grand apport pour le réseau routier”, a-t-il ajouté, évoquant notamment la diminution des accidents et la réduction de la durée des déplacements entre wilayas, ainsi que l’amélioration des services de transports à l’intérieur du pays.

De son côté, le directeur de la communication de la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), Djamel Challal, a assuré que le train inaugural sur cette ligne ferroviaire est prévu, lundi, à partir de la ville de Tissemsilt jusqu’à la ville de M’sila, en présence d’une délégation officielle.

La SNTF, chargée désormais de l’exploitation de cette nouvelle ligne, a prévu 2 navettes quotidiennes à partir de mardi, dont le point de départ du train est programmé à partir de 5h du matin depuis la gare de Bordj Bou Arreridj en passant par la wilaya de M’sila, Djelfa, Boughezoul (Médéa), Tiaret jusqu’à Tissemsilt sur un temps de parcours de 4h11 minutes.

Quant à la navette du retour, elle est prévue dans l’après-midi à 16h30, depuis la grande gare de Tissemsilt jusqu’à celle de Bordj Bou Arreridj, selon le chargé de communication de la SNTF, affirmant que ce programme de navettes est appelé à connaitre des modifications en fonction de l’évolution de la demande.