Comme annoncé dans notre édition de lundi, une rencontre a regroupé la veille les responsables des syndicats du transport de voyageurs et les représentants du ministère des Transports et des Travaux publics.

La réunion s’est déroulée entre les représentants du ministère des Transports et des Travaux publics, les responsables des syndicats des chauffeurs de taxi et les opérateurs du transport public, urbain et inter-wilayas des voyageurs, pour débattre des préoccupations relatives à la situation professionnelle des transporteurs. Au terme de cette réunion, a-t-on indiqué dans un communiqué commun, il a été convenu entre les deux parties, « le maintien des tarifs du transport terrestre de voyageurs». Après «un débat responsable et constructif entre les deux parties», une série de décisions ont été prises, dont « le maintien des tarifs pour tous les types de transport terrestre de voyageurs», a-t-on, en effet, précisé de même source. La même rencontre a été également l’occasion de « soulever un ensemble de préoccupations par les représentants des transporteurs dont l’impact de l’augmentation du prix du carburant sur les opérateurs du transport public terrestre, urbain et inter-wilaya de voyageurs qui revendiquent une augmentation de la tarification applicable », a précisé le communiqué. Ainsi, outre la décision portant sur le maintien de la tarification actuelle, le ministère des Transports et des Travaux publics « s’est engagé » à prendre une série de mesures ayant trait notamment au « maintien du gel de l’octroi des lignes privées du transport terrestre collectif de voyageurs, urbain et inter-wilayas ». Le ministère s’est engagé également à geler l’octroi du carnet de places pour l’exploitation de l’activité du transport de voyageurs par taxi, en attendant les résultats de l’étude exhaustive qu’effectueront les services du ministère au niveau de chaque wilaya, ainsi qu’à émettre une instruction qui permet l’octroi d’autorisations spécifiques aux opérateurs de transport public par bus pour le transport des citoyens désireux d’organiser des excursions. Un groupe de travail sera mis en place chargé de la révision des mesures liées à l’âge des bus en cas de changement par l’opérateur du bus exploité. Le ministère prendra les mesures nécessaires afin de permettre la publicité sur les taxis et accompagner les opérateurs du transport terrestre et urbain de voyageurs par bus et taxi auprès des ministères des Finances, du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale en vue de la prise en charge de leurs préoccupations relatives à la possibilité de réduire les impôts forfaitaires et de garantir la couverture sociale de leur personnel. Le ministère a aussi exprimé sa disposition lors de la réunion à accompagner les opérateurs du transport par taxi auprès du ministère de l’Énergie pour les aider à équiper leurs véhicules de kit GPL. Les parties réunies ont, en outre, convenu à ce que le ministère accompagne les opérateurs de transport par taxi auprès des ministère de l’Industrie et des Mines et du Commerce pour examiner la possibilité de bénéficier de mesures incitatives pour l’acquisition de véhicules neufs fabriqués localement. Par ailleurs, les deux parties se sont mises d’accord sur la poursuite des réunions périodiques dans le cadre du dialogue et de la concertation continus pour améliorer les conditions du transport public de voyageurs, a conclu le communiqué.