La ligne devant relier Alger-Centre à la nouvelle aérogare d’Alger et qui sera reliée à la ligne de métro, à l’horizon 2022, entrera en service dans les semaines à venir. C’est ce qu’a indiqué le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane.

Entamé il y a près de 14 mois, ce projet qui dotera bientôt l’aéroport d’Alger d’une nouvelle offre de transport alliant confort et sécurité, comprend une ligne ferroviaire à partir de la gare de Bab Ezzouar jusqu’au complexe de l’aéroport sur un linéaire de 2,8 km, dont 1,6 km de tunnel réalisé sous la Rocade autoroutière sud reliant Dar El Beïda à Ben Aknoun. En marge d’une visite d’inspection à différents projets relevant de son secteur à Alger, mercredi dernier, le ministre des Travaux publics et des Transports, M. Abdelghani Zaâlane, a assisté aux essais de transport par voie ferrée de la ligne devant relier Alger-centre à la nouvelle aérogare d’Alger. Il a affirmé que «la nouvelle gare de l’aéroport Houari-Boumediène entrera en service dans les semaines à venir et sera reliée à la ligne de métro à l’horizon 2022». Zaâlane a fait savoir, qu’«une desserte sera assurée vers l’aéroport à peu près chaque heure, et que cette durée sera réduite à une demi-heure à l’avenir», et ce, «pour faciliter le déplacement des voyageurs».

Atteindre  60 millions de voyageurs/an  à l’horizon 2022
En outre, à Hussein Dey, le ministre a inspecté l’atelier de maintenance des voies ferrées, où quelque 202 wagons sont en cours de rénovation. Les opérations de rénovation de ces wagons au niveau local permettront d’éviter l’importation et de satisfaire la demande croissante vu l’extension du réseau ferroviaire. «Une partie de la maintenance de ces wagons se fait au niveau des ateliers de la wilaya de Sidi Bel Abbès (wagons des lignes longues distances), tandis qu’une autre est effectuée à l’atelier de Hussein Dey (Alger) (wagons de banlieues d’Alger)», a-t-il précisé.
Le ministre a indiqué que «l’objectif fixé consiste à atteindre 60 millions de voyageurs/an à l’horizon 2022», ce qui requiert, selon lui «de rénover et de doter les wagons de nouvelles technologies».

Mise en exploitation de  12 nouvelles rames de métro
Le ministre a visité les ateliers de maintenance des rames du métro d’Alger, au niveau de la commune de Bachdjarah, où il a donné le feu vert pour l’exploitation des 12 nouvelles rames de métro, afin de répondre à la demande croissante sur ce mode de transport. «L’exploitation de ces nouvelles rames permettra de réduire le temps d’attente», a expliqué le ministre, précisant que «6 rames sont actuellement exploitées tandis que les 6 autres seront opérationnelles en juillet prochain au plus tard». A noter que ces nouvelles rames sont d’une capacité d’accueil de 1 300 voyageurs par desserte et équipées des nouvelles technologies à l’image de la vidéosurveillance.
Une nouvelle ligne de funiculaire
La capitale Alger vient d’être renforcée par une nouvelle station de téléphérique. Il s’agit, en effet, du téléphérique reliant Bab El Oued à Z’ghara, inauguré mercredi dernier par le ministre des Travaux publics et des Transports, Abdelghani Zaâlane, en visite de travail dans la wilaya.
Cette ligne vient s’ajouter aux cinq autres que compte la wilaya d’Alger, à savoir El Hamma-El Madania, Jardin d’Essai-Riadh El Feth, Palais de la culture-Oued Kniss, Notre-Dame-d’Afrique-Bologhine et Oued Koriche-Bouzaréah.