Le leader mondial des systèmes de transport intégrés Alstom a livré, hier, le premier des 17 Coradia polyvalent commandés par la Société nationale des transports ferroviaires (SNTF), indique un communiqué de presse rendu public hier.

Les livraisons des trains suivants se feront jusqu’en juillet 2018, conformément à l’accord conclu entre les deux partenaires le 29 juillet 2015. Ces trains conçus et fabriqués sur le site d’Alstom à Reichshoffen, en France, sont destinés à desservir les grandes villes algériennes.
«Nous sommes fiers aujourd’hui de célébrer, avec notre client et nos partenaires, l’arrivée sur le sol algérien du premier train Coradia d’Afrique. C’est une étape à la fois importante et émouvante, car nous contribuons ainsi à la concrétisation d’un projet d’envergure pour promouvoir le développement des infrastructures ferroviaires en Algérie», s’est réjoui le directeur général du groupe Alstom, Henri Bussery.
Pour ce premier train de label Alstom en Afrique, destiné à l’Algérie, plusieurs innovations ont été apportées au Coradia polyvalent. En effet, l’architecture modulable de Coradia Algérie a permis de l’adapter aux conditions climatiques du pays (sable, températures élevées). Outre un système de climatisation très performant, le Coradia polyvalent est doté d’équipements éprouvés et d’une motorisation performante. Issus d’une technologie maîtrisée, les trains de la gamme Coradia sont crédités par 30 ans d’expérience et plus de 4 milliards de kilomètres parcourus.
Promoteur de la mobilité durable, Alstom conçoit et propose des systèmes, équipements et services pour le secteur du transport. Alstom propose une gamme complète de solutions (des trains à grande vitesse aux métros, tramways et e-bus), des services personnalisés (maintenance, modernisation…) ainsi que des offres dédiées aux passagers, des solutions d’infrastructure, de mobilité digitale et de signalisation. En 2016/17, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 7,3 milliards d’euros et enregistré pour 10 milliards d’euros de commandes. La SNTF, elle, a déboursé 199 millions d’euros pour l’acquisition de ces 17 Coradia.
Pour rappel, le Coradia polyvalent destiné à la SNTF fonctionne en mode diésel ainsi qu’en électrique, sa vitesse de pointe peut atteindre les 160 km/h et sa capacité de passagers est de 254.