Les vols de la compagnie aérienne Air Algérie en direction de la France ont accusé, hier, des retards, voire des annulations, pour certains d’entre eux. La raison est un mouvement social des aiguilleurs du ciel du secteur de Marseille.

La compagnie aérienne nationale Air Algérie a annoncé, hier, de «fortes perturbations» sur ses vols vers la France et survolant la France suite à un mouvement social des aiguilleurs du ciel du secteur de Marseille. En conséquence, tous les vols de et vers la France ont été touchés, a-t-elle signalé. Il faut dire que cette grève a été initiée par onze syndicats de tous métiers de la compagnie Air France pour obtenir des hausses de salaires. Six autres journées de grève sont d’ores et déjà programmées, dont deux la semaine prochaine, mardi et mercredi.
Par ailleurs, la compagnie Air France a vu, hier, 30% de ses vols annulés. Selon la direction de la firme, cette journée de grève au sein de la compagnie aérienne Air France a pour but d’obtenir des augmentations de salaires. D’ailleurs, hier matin, le programme de vols était conforme aux prévisions, avec 25% des vols long-courrier annulés, 35% des moyen-courrier annulés au départ et vers l’aéroport parisien de Roissy et 30% des court-courrier annulés à Paris-Orly et en régions, a indiqué à l’AFP un porte-parole de la direction. Il s’agit du taux d’annulation le plus élevé depuis le début du conflit salarial en février, à l’occasion de cette cinquième journée de grève pour les salaires, initiée par onze syndicats de tous les métiers. La direction estime le taux de grévistes à 34% pour les pilotes, 26,2% pour les hôtesses et stewards et 18,7% pour les personnels au sol. Les syndicats du groupe exigent une hausse de 6% des salaires pour tous, au moment où les résultats de l’entreprise s’améliorent. La direction leur répond que la dynamique de croissance reste fragile et inférieure à celle de ses concurrentes.
F. D.