Par Wafia Sifouane
Les deux compagnies aériennes, Air Algérie et Tassili Airlines, ont signé, dimanche, une convention de partenariat qui porte sur la location d’appareils et la formation de commandants de bord.
En plus d’instaurer un rapport de complémentarité entre les deux compagnies, cet accord prévoit «des mécanismes organisationnels, à même de faciliter les opérations de réservation et de transport entre ces deux compagnies aériennes», indique le communiqué d’Air Algérie. De son côté, le P-dg de la compagnie aérienne nationale, Bakhouche Allèche, a indiqué que «la convention entre dans le cadre de la stratégie d’Air Algérie pour développer et renforcer le transport aérien, en collaboration avec son homologue Tassili Airlines». Dans ce sillage, il a aussi souligné que les compagnies aériennes nationales partagent la mission de développement du secteur du transport aérien en Algérie en présentant des offres compétitives en matière de transport et en renforçant les programmes des vols. «Cette convention vise à augmenter les quotas des deux compagnies nationales dans le marché du transport aérien, marqué par une forte concurrence de la part des compagnies aériennes étrangères, ce qui a poussé les deux compagnies à adopter le processus de groupement pour faire face à cette concurrence concernant les destinations étrangères», a déclaré le même responsable. Un avis fortement partagé par Salim Bahari, responsable de la communication de Tassili Airlines, qui a estimé qu’«établir un rapport de complémentarité gagnant-gagnant avec une compagnie nationale est largement plus bénéfique que d’être dans une optique de concurrence». Notre interlocuteur a indiqué que cette collaboration traite actuellement de la question de l’affrètement mutuel, en d’autres termes, la location d’avions «en cas de besoin», a-t-il précisé, pour asseoir une complémentarité entre les deux compagnies. S’agissant de la possibilité d’aller vers un billet unique, le responsable a indiqué que cela n’était pas à l’ordre du jour. Sur le volet formation, qui demeure très coûteuse pour les deux compagnies, elles travailleront désormais ensemble grâce à l’optimisation de leurs ressources. «La formation de commandants de bord est l’un des points les plus importants de cette convention. Air Algérie dispose de ses propres simulateurs et Tassili Airlines possède de bons commandants instructeurs. En travaillant ensemble, nous allons faire diminuer considérablement le coût de la formation», a conclu M. Bahari.<