Sonatrach a engrangé en 2018 des recettes de l’ordre de 40 milliards de dollars. Sur ce montant, la compagnie nationale a dû verser 4 milliards de dollars au titre du profit oil, aux compagnies étrangères. Du coup, l’Algérie n’a en fait réalisé que 36 milliards de dollars de recettes au titre de ses exportations d’hydrocarbures en 2018, a-t-on appris auprès d’un responsable chargé de la commercialisation à Sonatrach. Les principaux bénéficiaires de ces transferts sont en particulier les compagnies Anadarko, Eni, Cepsa
et BP. K. R.