Le Real Madrid et David Alaba, le défenseur du Bayern Munich (28 ans) ont trouvé un accord pour un contrat de quatre ans et un salaire proche des 11 M€ annuels, selon le quotidien sportif madrilène Marca. Libre le 30 juin, Alaba avait refusé plusieurs offres de prolongation de la part des dirigeants du Bayern. Il pouvait donc négocier avec le club de son choix depuis le 1er janvier.
Marca avance même que l’international autrichien, conseillé par le célèbre agent israélien Pini Zahavi, a déjà passé sa visite médicale avec le club espagnol. Fin novembre, Karl-Heinz Rummenigge, le président du conseil de surveillance du Bayern, avait reconnu que le joueur était sur le départ : « Nous avons eu de nombreuses conversations avec son agent, il y a eu une réunion finale et une proposition qui expirait en octobre. Notre offre n’a pas été acceptée et notre président (Herbert Hainer) l’a retirée. »

Sergio Ramos n’a toujours pas prolongé
L’arrivée annoncée d’Alaba au Real intervient alors que Sergio Ramos (34 ans), le capitaine du club, n’a toujours pas prolongé son contrat, qui expire aussi le 30 juin. Les dirigeants merengues lui ont proposé un nouveau contrat d’un an aux mêmes conditions salariales (13 M€ nets par an) ou bien un bail de deux ans assorti d’une baisse de rémunération de 10 %. Raphaël Varane (27 ans) est, lui, sous contrat avec le club espagnol jusqu’en juin 2022.

Paris Saint-Germain : Dele Alli c’est 50 millions ou rien selon Tottenham
C’est (encore) le feuilleton du mercato pour le club de la capitale. Mis au placard par José Mourinho, Dele Alli est toujours annoncé avec insistance du côté du Paris Saint-Germain. Pourtant, malgré le faible temps de jeu de son milieu, Tottenham ne semble pas disposé à faire de cadeaux au club parisien et demanderait pas moins de 50 millions d’euros pour libérer l’Anglais.
Mauricio Pochettino espérait ramener Dele Alli dans ses valises à Paris ? Il faudra se montrer beaucoup plus convaincant pour faire craquer Tottenham. Depuis plusieurs mois, l’hypothèse d’un prêt avec option d’achat du milieu de 24 ans alimente hebdomadairement les gazettes. Pourtant, malgré un temps de jeu famélique de son joueur par rapport aux derniers exercices (six titularisations seulement cette saison), le club londonien ne souhaiterait pas faire de cadeau à son ancien entraîneur. Et ne serait pas disposé à lâcher son international anglais pour moins de cinquante millions d’euros, comme le révèle Le Parisien.

UN DÉPART BLOQUÉ PAR PEUR DES BLESSURES ET DE LA COVID-19
Si beaucoup de conditions semblaient respectées pour permettre un départ de Alli vers Paris, le départ de ce dernier est loin d’être une priorité pour les dirigeants des Spurs. Il y a quelques jours, The Telegraph révélait d’ailleurs que le président Daniel Levy bloquait un départ du milieu anglais notamment par crainte d’éventuels blessés ou de cas de coronavirus dans l’effectif londonien.
Mis au ban par José Mourinho, Dele Alli représente une belle opportunité pour le Paris Saint-Germain. Cependant, les exigences financières des Spurs pourraient tout changer pour le vice-champion d’Europe, fragilisé par la crise. Mauricio Pochettino était le meilleur atout pour boucler l’arrivée du joueur, il pourrait aussi en être indirectement un frein. Paris a onze jours pour faire plier Tottenham.