Les services de la police de la wilaya de Tizi-Ouzou sont présents sur tous les fronts pour lutter contre toutes formes de criminalité qui portent atteinte à la sécurité du citoyen et de ses biens.

En effet, suite à l’exploitation de renseignements recueillis sur le terrain, les forces de police de la brigade de recherches et d’intervention relevant de la sûreté de wilaya de Tizi-Ouzou, ont procédé à l’arrestation de 2 individus dans la région de Boghni (à une vingtaine de kilomètres au sud-est du chef-lieu), et la saisie de 2 armes à feu de 4e et 6e catégorie, et des munitions, détenues illégalement, ainsi que des photos obscènes, indique le communiqué de presse de la Sûreté de wilaya. Les mis en cause ont été présentés au parquet de Draâ El-Mizan. Le magistrat instructeur a ordonné leur mise en détention préventive, le premier pour port d’armes à feu de 4e et 6e catégorie et munitions de 4e et 5e catégorie sans autorisation, et de photos obscènes, et le second pour détention de munitions de 4e catégorie sans autorisation, selon le même document. Sur un autre volet lié à la lutte contre le trafic illicite de stupéfiants, les services dudit corps ont réussi, lit-on sur le même communiqué, à démanteler un groupe de malfaiteurs composé de 3 individus au niveau de la localité de Ouaguenoun (située à une dizaine de kilomètres au nord-est de la ville de Tizi-Ouzou). Les mis en cause sont âgés respectivement de 29, 27 et 23 ans, demeurant à El-Harrach, Alger. Cette opération s’est soldée par la récupération de 2,160 kg de kif traité qui étaient à bord du véhicule qui transportait les malfaiteurs, selon la même source d’information. Présentés au Parquet de Tizi-Ouzou, durant la semaine écoulée, pour association de malfaiteurs, détention et transport de stupéfiants, les mis en cause ont été mis en détention préventive, selon le même document. Dans le même sillage, et vu la prolifération du phénomène de la consommation de toxicomanie et du banditisme dans la ville des Genêts, les forces de police de la brigade de recherche et de prévention relevant de la Sûreté de wilaya, en coordination avec celles de la 7e sûreté urbaine, ont procédé à l’arrestation d’un individu, âgé de 26 ans, demeurant à la haute-ville du chef-lieu, trouvé en possession de 75 grammes de kif traité destiné à la commercialisation. Le mis en cause a été présenté au Parquet pour détention de stupéfiants à des fins de commercialisation, il a été mis en détention préventive. Par ailleurs, il est à préciser que les pratiques de falsification des documents administratifs prennent des proportions très inquiétantes. Pour preuve. Suite à un travail d’investigation, les forces de police de la sûreté urbaine de Tamda ont réussi à démanteler un réseau composé de 5 individus, originaires de Tizi-Ouzou, Larbaâ Nath-Irathen et Ouaguenoun, spécialisé dans la falsification des documents administratifs, moyennant des sommes d’argent, lit-on sur le même communiqué parvenu à notre rédaction. Cette opération a permis à la police la saisie du matériel utilisé pour la falsification. 

A préciser que ces individus s’adonnaient à la falsification de pièces d’identité et autres documents. Ils ont été présentés au Parquet de Tigzirt, durant la semaine écoulée, pour association de malfaiteurs en vue de la commission d’un délit, falsification de documents administratifs, contrefaçon de sceaux et escroquerie, deux d’entre eux ont été mis en détention préventive et trois autres ont été placé sous contrôle judiciaire, selon la même source d’information.
S. O.