Les opérations de démantèlement de réseaux spécialisés dans le trafic de drogues et stupéfiants se poursuivent à travers l’ensemble du pays, rendant compte de l’ampleur que prend ce phénomène en Algérie. La traque aux trafiquants s’accentue et les arrestations sont régulièrement enregistrées lors des opérations menées par les différents corps de sécurité intervenant chargés de cette mission.

A l’exemple de la brigade de lutte contre le trafic de stupéfiants relevant de la sûreté de wilaya d’Oran qui vient de démanteler un réseau criminel organisé spécialisé dans le trafic de drogue dure (cocaïne-crack), en arrêtant huit personnes et en saisissant une quantité de 4,250 kg de cocaïne, ainsi qu’une somme de 38 millions de dinars et 12 véhicules, dont un camion, en plus de deux motos de grosses cylindrées, a indiqué hier ce corps de sécurité.
L’intervention des éléments de la brigade concernée a eu lieu dans le cadre d’une opération déclenchée suite aux informations qui lui sont parvenues, faisant état de deux personnes sur le point de réaliser une opération de commercialisation de drogue dure au niveau de la zone-est de la wilaya, fait savoir la même source, soulignant que sur les huit personnes arrêtées, deux suspects l’ont été en flagrant délit à bord d’un véhicule dans une habitation en cours de construction et en possession d’une quantité d’un (01) kilo de cocaïne.
Les policiers ont poursuivi leur enquête et ont fini par mettre la main sur une seconde quantité de cocaïne de 3,50 kg, soigneusement dissimulée à l’intérieur du logement en question, soit une quantité globale de 4,250 kilos de drogue dure et ont arrêté six (6) autres personnes, a fait savoir la même brigade, ajoutant qu’après une autorisation de perquisition délivrée par le procureur de la République près le tribunal d’Oran, les policiers ont procédé à la fouille de l’habitation dans laquelle ils ont découvert une somme de 38 millions de dinars et ont également saisi 12 véhicules, dont un camion, en plus de deux motos de grosses cylindrées et 10 téléphones mobiles. Selon la même source, la valeur globale de la drogue et de la somme d’argent saisies est estimée à 100 millions de dinars.
Les mis en cause accusés de trafic international de drogue dure, de transport, d’importation et de stockage de la drogue, ainsi que l’atteinte à l’économie nationale seront présentés devant la justice, une fois les procédures réglementaires achevées. <