Moins d’une semaine après la «débâcle» de l’Equipe nationale à la Coupe d’Afrique des Nations, Gabon 2017, les sanctions commencent à fuser de partout et des têtes sont déjà tombées. En effet, même s’il reste en ballotage par rapport à son avenir à la tête de la Fédération algérienne de football, Mohamed Raouraoua veut nettoyer l’environnement des Verts. Déjà à l’arrivée des coéquipiers d’islam Slimani en Algérie, au lendemain de la triste élimination du premier tour de la CAN, la FAF a annoncé le départ du sélectionneur national, Georges Leekens, officiellement démissionnaire. Une démission qui n’est pas encore « officielle » selon un membre du bureau fédéral, puisque le président de la FAF, qui se trouve actuellement au Gabon, n’a pas encore notifié le document qui a été remis par le Belge à l’administration de l’Equipe nationale. Leekens devrait même présenter un rapport très prochainement à la FAF sur le déroulement de la CAN mais également sur ses 85 jours passés à la tête des Verts. L’ancien sélectionneur des Diables rouges ne semble-t-il pas avoir payé la facture du décevant visage des Verts à Franceville, puisque tous les autres membres du staff technique ont été remerciés à l’exception du nouvel entraineur adjoint Patrick De Wild qui aurait reçu une notification pour un retour à Alger le 10 février prochain afin qu’il puisse entamer le travail avec la nouvelle équipe olympique qui devra préparer les Jeux Olympiques de Tokyo 2020. De Wilde qui a été ramené par Leekens devrait, selon une source proche du dossier, quitter lui aussi la FAF en résiliant son contrat dans une dizaine de jours. Le préparateur physique, Guillaume Marie, l’entraineur assistant Nabil Neghiz et les deux entraineurs des gardiens de buts, Michael Boully et Hassan Belahdji ont reçu mercredi la résiliation de leur contrat de la part du directeur du CTN de Sidi Moussa, ancien Directeur de  l’Administration de la FAF.


Tous les autres staffs remerciés

En plus des membres du staff technique, on croit savoir que Raouraoua a également mis fin aux fonctions des membres des staffs médical et administratif. Plusieurs membres de la délégation algérienne qui était au Gabon vont quitter leurs postes pour rejoindre certaines ligues. Un grand ménage dans la «maison» fédérale à quelques encablures de la fin du mandat de Mohamed Raouraoua, prévue le 7 mars prochain. Par ailleurs, on croit savoir que malgré l’échec de l’équipe A en plus des équipes de jeunes catégories où aucune d’elles n’a pu se qualifier pour une compétition continentale, le Directeur technique national, Tawfik Korichi reste toujours en poste. Il semblerait que le grand nettoyage ne l’a pas touché alors qu’ «un changement au sein de la DTN est plus que nécessaire» assure les spécialistes du ballon rond. n