PAR MILINA KOUACI
Le Conseil national autonome du personnel enseignant du secteur ternaire de l’éducation (Cnapeste) a annoncé, vendredi, le report de son action de grève prévue les 25 et 26 janvier prochain à une date ultérieure. Dans sa déclaration, le Cnapestr justifie ce report par la situation de crise sanitaire et la suspension des cours de 10 jours dans les trois paliers. Le syndicat qui avait entamé une grève cyclique de deux jours par semaine depuis le 2 novembre dernier s’est trouvé ainsi contraint de reporter son action à une date ultérieure. Il a également décidé de reporter les assemblées générales et conseils de wilaya à une date prochaine. Cependant, le Cnapeste appelle ses adhérents à continuer de boycotter la remise des notes des élèves (évaluation continue, devoir et examen) à l’administration de l’école. La rétention des notes des élèves empêche les écoles d’établir leurs relevés de notes.
Dans un autre volet, et en parallèle à la suspension des cours, cette formation syndicale réclame de la tutelle de mettre à disposition des écoles les moyens de dépistage de coronavirus pour tout le personnel, tout en dénonçant la décision de tutelle d’exiger des enseignants et du personnel administratif de poursuivre le travail pendant la période de suspension des cours.
Pour rappel, le syndicat revendique l’amélioration du pouvoir d’achat, le droit au départ à la retraite anticipée, la médecine de travail, le respect des libertés syndicales et l’ouverture de postes budgétaires