Le ministre du Tourisme et de l’Artisanat, Yacine Hamadi a affirmé, jeudi à Alger, que son département s’employait au développement de l’activité touristique à travers le renforcement des structures d’accueil, le développement des services et la promotion pour attirer les touristes. Répondant à des questions orales soulevées par les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) sur la prise en charge des stations thermales à Bouira, les sites touristiques et l’artisanat à Ménéa outre le renforcement des projets touristiques à Jijel, le ministre a précisé que son secteur «s’attèle à renforcer l’investissement touristique en octroyant des facilitations aux investisseurs pour la réalisation de leurs projets selon des normes scientifiques et l’amélioration de la qualité des prestations». «L’année dernière, il a été constaté qu’une bonne partie de touristes algériens avaient choisi de passer les vacances dans leur pays, grâce aux tarifs compétitifs proposés, la disponibilité des structures d’hébergement et la qualité des prestation», a expliqué M. Hamadi. Le ministre a insisté dans son intervention sur «l’importance d’appuyer le partenariat avec l’ensemble des acteurs pour relancer le secteur du tourisme», révélant «l’activation prochaine du Conseil national du Tourisme». Il a également souligné la nécessité d’assoir une concurrence loyale entre les différents opérateurs et la révision des lois régissant le secteur. Après avoir rappelé, dans ce sens, qu’il «est procédé actuellement à la révision de la loi d’orientation du tourisme et différents autres textes relatifs à l’activité touristique», le ministre a souligné «l’importance de redorer l’image de la destination touristique Algérie et de renforcer la promotion, en insistant sur l’impératif de généraliser l’utilisation des TIC modernes». Le premier responsable du secteur a également mis l’accent sur «l’impératif de recourir aux experts étrangers pour atteindre le professionnalisme, outre la prise en charge de l’élément humain, l’amélioration du niveau d’encadrement et de gestion conformément aux normes internationales et la mise à jour des programmes de formation selon les besoins du marché». Répondant à une question sur la prise en charge de l’opération d’aménagement des stations thermales de la wilaya de Bouira, M. Hamadi a rappelé les différents atouts touristiques de la wilaya, soulignant «l’importance de réaliser des projets thermaux eu égard aux sources thermales que recèle ladite wilaya». Il a évoqué, dans ce cadre, «un projet de réalisation d’une station thermale à la commune d’El Hachimia, dont la réalisation a été prise en charge par un particulier depuis l’année 2006, celle-ci n’a pas été parachevée pour des raisons techniques engendrant son gel», affirmant que ce projet serait bientôt étendu par cet investisseur. M. Hamadi a, par ailleurs, insisté sur «l’impératif de prendre en charge la wilaya de Jijel en vue d’en faire un pôle touristique par excellence, au vu du potentiel touristique que la wilaya recèle», indiquant que cette dernière «dispose de 19 zones d’expansion touristique». Evoquant la place qu’occupe la wilaya de Ménéa dans le volet touristique, le ministre a mis l’accent sur «sa richesse touristique qu’il faut exploiter», soulignant «l’importance de l’artisanat dans cette région». Il a également fait savoir que la réalisation d’«une maison de l’artisanat», un projet gelé dans les années précédentes, serait reprise bientôt. n