Dans le cadre des actions de relance du tourisme vers le sud de la Tunisie et, notamment, dans les stations balnéaires de Djerba et Zarzis, les deux agences de voyages algéro-tunisiennes New Sun Travel viennent, encore une fois, d’organiser un mégatour avec plus d’une cinquantaine d’agents de voyages algériens ainsi qu’une vingtaine de journalistes.

En collaboration avec l’Office national du tourisme tunisien, ces deux opérateurs souhaitent à travers cette opération de grande envergure «séduire un maximum de professionnels du tourisme». A cet effet, il est utile de rappeler que c’est la troisième opération du genre qui est organisée. En 2017, les deux opérateurs avaient organisé le même type d’opération durant laquelle ils avaient accompagné une soixantaine d’agences de voyages algériennes à Djerba et d’autres villes telles Mehdi, Hammamet et Sousse. Et pour 2018, ils font leur come-back avec cet éductour axé uniquement sur les villes de Djerba et Zarzis. Ainsi, depuis mardi dernier, 50 agences de voyages en provenance des quatre coins du pays sont en «immersion» à Djerba, et ce, pour une semaine. L’occasion pour les équipes de New Sun Travel d’informer ces professionnels et d’en faire de «véritables ambassadeurs et porte-paroles de la destination auprès des touristes algériens. Il est prévu dans le programme de la tournée des agents de voyages, la visite de plusieurs hôtels de l’île, dont le Radisson Blu, le Seabel Rym Beach et le Royal Garden. Youcef Aouchiche, directeur général de New Sun Travel, côté algérien, explique que «la stratégie commerciale de notre agence, qui a fait depuis des années de la Tunisie la première destination, sera très certainement poursuivie la saison prochaine». «Nous mettons le paquet sur ce pays et toutes nos opérations nous ont donné satisfaction», détaille notre interlocuteur. Poursuivant son argumentation, il indiquera qu’«à l’approche de la saison estivale, nous avons décidé d’organiser cet éductour pour permettre aux agences de voyages de proposer une offre adaptée à chaque touriste algérien». Soulignant que «ces visites d’inspection sont une opportunité de voir de plus près les atouts de cette destination». Selon lui, cette tournée a également pour objectif de faciliter la vente à ces agences. Les participants venus de tout le territoire national ont, durant ce séjour, visité des hôtels de différentes catégories dans la zone touristique de Djerba. Une ville qui n’est pas très prisée par les Algériens. En plus des campagnes publicitaires et des tarifs attractifs, le ministère tunisien du Tourisme a opté depuis quelque temps pour les éductours. Depuis le début de l’année, via des agences de voyages, plusieurs opérations ont été organisées où des patrons d’agences de voyages algériennes et journalistes ont été invités en Tunisie pour s’imprégner de la réalité du terrain. Ces voyages avaient pour objectif de faire tester, par des professionnels, des formules touristiques proposées par des hôtels et de leur faire connaître la destination Tunisie, les incitant à la proposer ensuite à leurs clients. C’est pourquoi le contact direct et l’expérience vécue sur le terrain demeurent le seul moyen de renforcer au mieux les connaissances des agents. Cela leur permet de nouer des relations privilégiées avec les prestataires, mais aussi de diversifier leurs offres au profit des clients.