Lors des troisième et quatrième étapes du Tour d’Algérie cycliste  (TAC) 2018, les coureurs ont parcouru plus de 330 km sur les routes traversant cinq wilayas. Un tracé qui leur a permis de découvrir le contraste des paysages.

Après Radoslav Konstantinov décoré du maillot jaune jeudi, c’est l’Algérien Abderrahmane Mansouri de l’UFC Blida qui est le nouveau propriétaire du maillot jaune. Les tuniques verte et blanche sont toujours la propriété du jeune Algérien, Hamza Yacine.
Le tour d’Algérie continue sa route et d’avaler les kilomètres. Pour sa troisième étape, qui s’est déroulée jeudi dernier, les cyclistes ont rallié les villes de Tiaret et Mascara sur une distance de 157 kilomètres. Une étape presque toute plate exceptées les côtes de Sidi Kada (Mascara) ainsi que celle d’Aïn Hdid (10 km à 10%). Les cyclistes ont, encore une fois, découvert un nouveau décor qui s’est résumé dans des champs et des plaines à perte de vue. Un moment de pur bonheur notamment pour les étrangers participants. Ainsi, pour cette épreuve, ils étaient 76 coureurs à prendre le départ. Ils ont eu à traverser plus d’une dizaine de communes et de bourgades. Prenant le départ du centre-ville de Mascara, les coureurs ont parcouru 17 km avant d’arriver dans un col de 5 km (10%) au niveau de Sidi Kada. Une pente qui a mis à rude épreuve les coureurs. Arrivé en haut, le Français Amadori Julien (NCA) a remporté le premier «point chaud». Cependant, rien n’était joué. À ce moment, il restait plus de 100 km à l’arrivée. A partir de ce col, les participants n’ont pas eu de mal à pédaler jusqu’à Frenda, une commune située à 55 km de Tiaret, où ils ont encore trouvé un autre col de 5 km en plus d’une route défectueuse au niveau du centre-ville.  Mais comme on dit, après «la pluie, le bon temps». Les coureurs ont continué leur course dans le «plat» le plus total.

Hamza Yacine perd le maillot jaune, mais pas les couleurs
Côté résultats, le Bulgare, Radoslav Konstantinov, représentant de l’équipe française Martigues Sport Cycliste (MSC), a réussi à chiper le maillot jaune de leader à l’Algérien Yacine Hamza (GSP), vainqueur de la 2e étape, en terminant dans le groupe de tête qui a réussi à se détacher du reste du peloton à 20 kilomètres de l’arrivée. Si Hamza a dû céder la tête du classement général, il a réussi, toutefois, à conserver ses deux autres maillots, le vert du meilleur sprinteur et le blanc de meilleur espoir (U23). Outre le maillot couleur or, le tricot à pois (meilleur grimpeur) a également changé d’épaule. Après le Français Amadori Julien (NCA), c’est son compatriote et coéquipier, Alexandre Leonien, qui l’a endossé.

Tiaret et Ksar El Boukhari sur une distance de 178 km…
La 4e course du TAC 2018 s’est déroulée hier entre Tiaret et la ville de Ksar El Boukhari. Une étape de 178 km, avec 74 coureurs vu qu’il y a eu deux abandons pour diverses raisons. Comme les précédentes, cette étape a pris son départ en fanfare en présence des autorités locales à 11h30. Les participants ont démarré depuis le siège de la wilaya de Tiaret pour prendre l’embranchement de la localité de Mehdia. D’ailleurs, dès les premiers kilomètres de la course, c’est le coureur Vaubourzeix Thomas de l’équipe Team Project Côte d’Azur, qui a fait une belle échappée de 45 secondes. Cependant, il a été rattrapé au 17e kilomètre par un groupe de coureurs, dont un Irakien, Al Rikabi AliAbdukhudur, qui a pris les devants au 20e kilomètre. Poursuivant leur course, c’est au 41e kilomètre, qu’ils ont pénétré dans la ville de Mehdia. C’est dans cette ville, où ils ont trouvé le premier point chaud. Il s’agit notamment du premier sprint intermédiaire, qui classe le meilleur sprinteur dans la course. Un passage remporté par le jeune Yacine Hamza. Malheureusement, il y a la chute de deux coureurs. Il s’agit notamment Belnouas Moncef et Yahmi Abdenour de l’équipe Espérance de Batna de Vélo. Ils ont été transférés vers l’hôpital le plus proche.

Konstantinov cède son bien
Sortant de la ville, ils ont pris la direction de la ville Hamadia, pour enfin rentrer dans la ville Hassi Fdoul. Mais les vraies difficultés ont été trouvées exactement au 114e kilomètre où ils sont tombés sur une route défectueuse à cause des travaux. Concernant le deuxième point du sprint intermédiaire, il a été placé au niveau du centre-ville de Chahbounia (Médéa).  
Enfin, après près de 4 heures de «coups de pédale», voilà que la course se termine au niveau du centre-ville de Ksar El Boukhari. Et c’est Reguigui Youcef de l’équipe de Sovac Natura 4 Ever, qui a franchi la ligne d’arrivée avec un temps de 3 :34 :17. Pour le maillot jaune, Radoslav Konstantinov, a dû le laisser filer pour qu’il soit enfilé par l’Algérien Abderrahmane Mansouri de l’UFC Blida. Concernant le maillot vert de meilleur sprinteur, il est resté également sur les épaules du Hamza Yacine de même pour le maillot blanc de meilleur espoir. In fine, notons que pour la cinquième étape, qui sera organisée, aujourd’hui, les coureurs auront à parcourir 126,5 kilomètres.  Une étape listée comme montagneuse, vu qu’il faudra passer plusieurs cols tels que celui de Ouizra d’une distance de 8 km. Ils auront également pleins de virages et des descentes de 10% au menu de cette étape.