Au moins 719 cas d’envenimation scorpionique ont été enregistrés depuis le début de l’année à travers la wilaya de Touggourt, a-t-on appris de la direction locale de la santé et de la population (DSP).
Le plus grand nombre de piqûres de scorpions a été relevé notamment dans les zones rurales, sans heureusement causer de décès, grâce aux moyens nécessaires de prise en charge des piqués fournis par les structures médicales dotées en quantités suffisantes d’antidotes, sérum anti-venin notamment, a expliqué le chef de service de prévention à la DSP.
Ce résultat positif (aucun décès) est le fruit de la stratégie préventive menée par les services de la santé portant notamment l’organisation, avec le concours d’autres organismes dont la protection civile et les associations locales, des campagnes de sensibilisation des citoyens sur les dangers des morsures et les mesures préventives à suivre. Ces mesures consistent notamment, a-t-on expliqué à la DSP, en le respect des conditions d’hygiène à domicile et à l’extérieur, le nettoyage et ramassage des décombres et déchets, ainsi que le colmatage des fissures murales, notamment en période de grandes chaleurs. Le plan préventif vulgarise également les premiers secours à prodiguer aux victimes d’envenimation pour leur épargner des complications avant leur prise en charge médicale au niveau des structures hospitalières. n