A la faveur du mois sacré de Ramadhan, le wali de Tlemcen Ali Benyaiche a effectué, en fin de semaine, une visite au niveau de plusieurs marchés dits de proximité. Au chef-lieu, le premier responsable de la wilaya s’est enquis des conditions de fonctionnement du marché couvert situé au centre-ville, près de la grande Mosquée, au lieudit « Blass ».

Avant d’inspecter le marché de gros dédié aux fruits et légumes, situé à Abou Tachfine (ex-Bréa), voisin de la nouvelle gare routière. Au niveau des deux sites commerciaux, le wali fera un constat de carence en matière d’hygiène et de propreté. A ce titre, il instruira les responsables concernés de régler ce problème dans les plus brefs délais en leur signalant qu’il reviendra dans les prochains jours sur les lieux pour évaluer la situation. Le wali a saisi cette occasion pour lancer un message « social » aux marchands en les exhortant à « ménager » les bourses des chalands, entendre veiller au pouvoir d’achat du client, sans oublier la question de la protection de la santé du consommateur. A Maghnia, le wali s’est rendu au marché dit « Rahma », ouvert pour la circonstance, ainsi qu’au centre de distribution du couffin de Ramadhan. Il convient d’indiquer dans ce contexte que le wali a inauguré, la veille du mois sacré, « Souk Errahma », implanté au niveau du Centre des arts et expositions (Carex) de Koudia, à l’initiative de la direction du commerce qui a ouvert trois autres marchés spécifiques similaires à Maghnia, Sebdou et Ghazaouet. «Généralement, durant le mois de Ramadhan, nous constatons un rush sur les marchés, ce qui engendre une forte tension sur certains produits alimentaires de large consommation. L’organisation de ces espaces commerciaux a pour objet principal de veiller à la stabilité des prix des produits de large consommation et de contrecarrer toute manœuvre spéculative visant les produits de forte demande. Au niveau de ces marchés spécifiques, les consommateurs achètent directement chez le producteur ou le grossiste», a souligné à cette occasion le directeur du commerce Amar Helaïli. Dans ce sillage, trois  lignes provisoires de transport urbain ont été ouvertes par la direction des transports pour faciliter les déplacements des citoyens du grand Tlemcen vers ce site (Carex) situé dans la périphérie du chef-lieu de wilaya, le transport sera assuré jusqu’à une heure avancée de la nuit. Gratuite, la première ligne sera prise en charge par l’Entreprise publique de transport urbain et suburbain de Tlemcen (Etust), alors que les deux autres lignes ont été confiées à des privés (le prix du ticket a été fixé à 20 DA). Après avoir présidé la cérémonie d’ouverture du marché spécifique du Ramadhan, Ali Benyaiche a donné le coup d’envoi officiel de la caravane initiée sous le slogan citoyen «Mangez sain, gaspillez moins». Placée sous le haut patronage du ministre du Commerce et le parrainage du wali, cette caravane sillonnera, du 12 mai jusqu’à la fin de la saison estivale, le territoire de la wilaya pour sensibiliser sur le gaspillage des produits alimentaires. Par ailleurs, 212 agents de la DCP répartis en 106 brigades veilleront, durant tout le mois de Ramadhan de jour comme de nuit et même les week-ends, à la sécurité des consommateurs d’un point de vue de la qualité et de l’hygiène. 62 brigades s’emploieront au contrôle des pratiques commerciales, alors que les 44 autres se consacreront au contrôle de la qualité des produits proposés aux consommateurs.