Le ministre des Travaux publics et des Transports Abdelghani Zaâlane était hier en visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Tlemcen. Au programme, 5 inaugurations dédiées à la gare routière (Sogral)

implantée à Abou Tachfine (Tlemcen), la route reliant la RN22C à la RN22 sur 3 km (mini rocade commune de Tlemcen/commune de Mansourah), le nouveau siège de la direction des transports située à la cité administrative de Bouhenak (Mansourah), l’échangeur sur la RN35/RN98 (commune de Remchi) et le centre de formation des chauffeurs de transport de voyageurs et de marchandises (Etablissement HAS à Maghnia).

 
Au titre des inspections, le programme comporte plusieurs points dont l’unité de surveillance et d’intervention routière (Usir) au niveau du CW102 (commune de Dar Yaghmoracen) avec la visite de la planche d’essai pour l’utilisation de la nouvelle technique de recyclage, le projet du port de pêche de Sidna Youchaâ (commune de Dar Yaghmoracen), la pénétrante reliant le port de Ghazaouet à l’autoroute Est-Ouest (1re tranche sur 13 km), le dédoublement RN7A (évitement Marsat Ben M’hidi), le chantier de la gare de péage et le centre d’entretien (ANA) pour le compte de l’autoroute Est-Ouest (échangeur RN22/entrée nord de Tlemcen au lieudit Aïn El Hdjar), la gare ferroviaire de Tlemcen et le projet LGV Oued Tlelat-Tlemcen. Auparavant, le ministre prendra connaissance des deux secteurs, à savoir les travaux publics et les transports, au niveau de la station de téléphérique de Lalla Setti dont la (re)mise en service n’est pas prévue à cette occasion. Le premier volet sera présenté par le directeur de wilaya Mohamed Radjaâ.
A ce titre, l’étude technique de réalisation de la première tranche du projet de dédoublement de la RN22 reliant Tlemcen à Terny sur une distance de 13 kilomètres, est totalement achevée par la société d’études techniques d’Oran (Setor) d’Oran ; le montant alloué à ce projet est de l’ordre de 1,2 milliard de DA. Le tronçon comporte trois ouvrages d’art, un viaduc et un grand échangeur sur la bifurcation d’Attar et Lalla Setti. Deux autres études techniques seront soumises à l’attention du ministre, à savoir la liaison autoroutière sud El Aricha/Autoroute Est-Ouest sur 104 km et l’extension de la piste principale de l’aéroport international Messali-Hadj de Zenata de classe A4, distant de 25 km de Tlemcen (chef-lieu). A la faveur de cette étude, confiée à la Setor, cette piste sera portée de 2,6 km actuellement à 3 km, ce qui permettra à cet aéroport d’accueillir des avions gros porteurs, selon le DTP, précisant que le prolongement de la piste principale sur un linéaire de 400 m pour atteindre les 3 000 m, permettra l’atterrissage et le décollage des aéronefs porteurs du type Boeing B 747-400 sans difficultés. Sur un autre registre, l’aéroclub de Tlemcen (ACT) aurait eu l’accord de principe de la part de l’Egsa pour l’utilisation de l’aérodrome mais il se heurte à un écueil appelé «bimoteur». «Toutes nos démarches auprès des administrations concernées pour l’acquisition, via un crédit, d’un avion école ou tout au moins d’un para moteur sont restées vaines et nos correspondances lettre morte », nous confiera Me Tahar Sari, président de l’ACT, avocat attitré des transports. Quant au volet transports, il sera exposé par le directeur de wilaya Noureddine Attar.
En matière d’infrastructure, il y a lieu de souligner la réalisation d’une nouvelle gare routière inter modale située à Abou Tachfine, à l’entrée nord de Tlemcen (RN22 urbaine), gérée par la Sogral.
Cette nouvelle gare flambant neuf, un véritable joyau architectural, avait été mise en service en septembre 2017 par le wali Ali Benyaiche. Dans ce sillage, rappelons que le téléphérique de Tlemcen, qui est à l’arrêt depuis 2015, fait l’objet, actuellement, de la finalisation des travaux de réhabilitation engagés par l’entreprise algéro-française de transport par câbles (Etac) qui sera chargée de la gestion de ce mode de transport aérien urbain (remplaçant ainsi l’Etust). Cette opération a concerné le renouvellement des câbles et le changement des télécabines par d’autres plus grandes, selon le directeur des transports qui rappelle que la réhabilitation du téléphérique de Tlemcen est inscrite au titre de la politique de modernisation des télécabines à l’échelle nationale. Pour ce qui est du projet du port de pêche de Sidna Youchaâ (60 km de Tlemcen) doté d’une enveloppe financière estimée à 7,6 milliards DA, le taux d’avancement des travaux réalisés par l’entreprise nationale Cosider est de 95% selon la DTP et 80% d’après la direction des transports. Ce projet est appelé à renforcer le port mixte de Ghazaouet, en prenant en charge l’activité de pêche qui encombrait cet ouvrage qui sera dédié, dorénavant, à l’activité commerciale. La wilaya de Tlemcen compte, actuellement, deux abris de pêche à Marsa Ben M’hidi et Honaine. n