Un centre national d’accueil des femmes victimes de violence s’ouvrira prochainement dans la wilaya de Tlemcen dans le cadre des efforts visant à prendre en charge les couches vulnérables,

a-t-on appris de la Direction de l’action sociale. Le chef de service jeunesse et enfance à la direction, Hamza Makoudi, a indiqué que cette structure située dans la commune de Hennaya dispose de moyens requis pour la prise en charge de 40 femmes victimes de violence et en situation difficile. Un décret de création sera bientôt promulgué. S’étendant sur une superficie de plus de 11 000 mètres carrés, ce centre dispose de classes, d’ateliers, de salles d’activités, d’un espace internant et d’un réfectoire totalisant un coût de réalisation de 110 millions DA. Encadré par un staff composé de psychologues, d’éducateurs, d’orthophonistes et d’assistants sociaux, il fournira de l’assistance psychologique et sociale à ces catégorie de femmes et de jeunes filles à travers des séances de psychothérapie et d’initiation à des métiers pour les intégrer dans le monde du travail. Il est attendu aussi, selon M. Makoudi, des décrets de création de trois autres structures que sont le centre d’assistance par le travail à Hennaya qui prendra en charge des handicapés pour les former en agriculture, élevage de bétail, aviculture et oléiculture, le centre psycho-pédagogique pour enfants déficients mentaux dans la commune de Ouled Mimoune et une annexe de Diar Errahma à Tlemcen. Ces quatre nouveaux centres s’ajouteront, une fois ouverts à 14 établissements psychopédagogiques répartis à travers le territoire de la wilaya. n