DE Tlemcen, Linda Berrahal
Pour mettre la lumière sur le costume traditionnel algérien dans le théâtre, le Centre d’interprétation du costume algérien de Tlemcen a organisé le premier séminaire national sur cet habit. L’utilisation du costume traditionnel dans le théâtre et même le cinéma a été le thème central de cette assise scientifique à laquelle ont pris part de nombreux chercheurs et hommes de théâtre issus de plusieurs wilayas entre autres Oran, Sidi Bel-Abbès, Tlemcen…
Les participants ont mis l’accent sur ce costume considéré comme un élément visuel très important car il sert à indiquer l’époque de la pièce et surtout l’appartenance sociale du personnage,
De l’avis de Samir Zemmouri, metteur en scène à Oran, le costume traditionnel marque la frontière entre le naturel et le surnaturel. Il est parfois codé, on reconnaît ainsi des personnages spécifiques comme l’émir, le cavalier, le soldat qu’à travers le costume.
Pour sa part, Dr Hamdani Kadour de l’université de Tlemcen a affirmé que « Nous sommes présents aujourd’hui pour chercher et mettre en place des bases scientifiques pour étudier le costume algérien depuis l’antiquité à ce jour pour qu’on puisse avoir une référence destinée aux artistes du quatrième art » Ce séminaire de deux jours, et qui a pris fin hier avec la lecture d’une série de recommandations, a été organisé par le Centre d’interprétation du costume traditionnel d’El Mechouar, à l’occasion de la Journée mondiale du théâtre, coïncidant avec le 27 mars de chaque année. Driss Guergoua, quant à lui, a souligné l’importance du costume dans la halqua. Il s’agit d’un costume simple et réel que porte le goual. « La halqa draine un monde curieux, contrairement au théâtre qui commence à perdre son public ». La halqa aujourd’hui dans les souks demeure utile et très importante et les différents goual font le nécessaire pour sauver et préserver ce genre d’oralité qui remonte à des siècles. Lors de cette rencontre, qu’a abrité le Centre des études andalou de Tlemcen, un appel a été lancé en faveur des chercheurs pour accentuer les recherches et mettre en place des documents traitant de ce domaine pour permettre aux metteurs en scène de trouver le meilleur costume pour leur œuvre. En plus des conférences, des photos et un film documentaire sur les différentes étapes du théâtre algérien ont été diffusés sur un écran géant. Notons que le Centre d’interprétation du costume traditionnel de Tlemcen est unique à l’échelle nationale et africaine. Il est né suite à la classification de la Chedda Tlemçania par l’Unesco en 2012. Le costume traditionnel algérien symbolise l’identité du peuple algérien du fait qu’il constitue tout un pan de l’histoire. Le centre expose ainsi la richesse du costume algérien où le visiteur pourra apprécier l’évolution du costume traditionnel algérien à travers les différentes époques.
A Tlemcen, faut-il le rappeler, plusieurs expositions et journées d’études liées au costume ont été organisées, notamment la chedda tlemcénia, le costume nuptial… n