« La mise à niveau technologique de l’administration des Douanes et la formation de qualité et adaptée aux nouveaux défis ont permis une plus grande maîtrise des mécanismes modernes de traitement des flux de marchandises et de voyageurs en temps réel. Cela a impacté aussi la réduction de la fraude et les fausses déclarations douanières », a tenu à souligner en substance le directeur régional des douanes de Tlemcen, Moussaoui Saïd, lors d’un point de presse tenu samedi dernier au siège de Bab Wahran, à l’occasion de la célébration de la Journée mondiale des douanes. Dans ce cadre, et à travers les diverses affaires traitées, les services des douanes ont renfloué les caisses du Trésor public avec plus de 275 milliards de centimes dont plus de 200 milliards au titre des différends délits douaniers pour l’année 2018, de 46 milliards portant sur 9 affaires de fausses déclarations de marchandises et de 29,7 milliards de pénalités pour défauts de rapatriements de devises et infractions à la législation des changes. Au titre du contrôle dit a postériori, 59 affaires dont 26 ont été pénalisées pour non-conformité des marchandises avec les déclarations douanières et 23 autres sont en cours de traitement, outre 17 autres affaires de redressement douanier portant sur 8 milliards de DA, selon le directeur régional. Quant au bilan des saisies opérées à divers niveaux, gare maritime de Ghazaouet, aéroport de Zenata, barrages de contrôle, au cours de l’année 2018, il est fait état de 4 containers de produits pyrotechniques (38 millions de pétards avec une amende douanière forfaitaire de 31,5 milliards), 15 256 euros et 255 grammes d’or,
1 726 cartouches de cigarettes , 800 litres de carburant et plus de 15 225 unités de spiritueux. Concernant les produits radioactifs, chimiques et biologiques, cet aspect sensible est pris en considération par l’administration centrale (DGD), si l’on en croit le directeur régional selon qui, un cycle de formation a été organisé par le Commissariat aux énergies nouvelles à Sidi Bel-Abbès sur les risques majeurs inhérents à ces produits et les moyens techniques de leur détection au niveau de nos frontières. Par ailleurs, il convient de signaler qu’un inspecteur divisionnaire des douanes de Tlemcen, en l’occurrence Hocine Boubekeur, a été honoré par l’Organisation mondiale des douanes pour s’être distingué par la saisie, au cours de l’année 2018, de plus de 10 quintaux de kif traité. n