A l’occasion de la célébration de la première année de l’officialisation de tamazight dans la nouvelle Constitution qui a eu lieu le 7 février 2016, une journée d’information a été organisée avant-hier au niveau de la Maison de la culture Mouloud-Mammeri.


Une cérémonie qui a vu la présence du représentant du Haut-commissariat de l’Amazighité (HCA), Boudjemaâ Aziri, la directrice de la culture, Nabila Goumeziane, le P/APC de Tizi-Ouzou, Abdelouahab Aït Menguellet, le recteur de l’UMMTO, d’anciens moudjahidine et aussi le père du premier martyr du printemps noir de 2001 qui est tombé sous les balles des gendarmes, Guermah Massinissa.
Notons que cette journée a été marquée par la signature d’une convention entre la direction de la culture et le département de langue et culture amazighes. Lors de son intervention, le recteur de l’Université de Mouloud-Mammeri (Ummto), Ahmed Tessa, a annoncé l’éventuelle mise en place d’un Institut national supérieur au niveau de l’université et qui deviendra par la suite une faculté de langue et de culture amazighes. D’après lui, le conseil d’administration a validé ce projet et ils sont en phase de mettre tous les moyens humains, matériels et pédagogiques pour la concrétisation de cette démarche. « Il faut que l’université ait un impact sur la société. Il faut que la communauté estudiantine du département langue amazighe contribue à la promotion de cette langue sur le plan académique. Cette démarche sera une fierté non seulement pour la wilaya, mais pour toute l’Algérie ». A l’issue d’une conférence de presse organisée en marge de cette journée, le représentant du HCA, Aziri a affirmé qu’après l’officialisation de tamazight dans la nouvelle Constitution, un plan stratégique a été mis en place pour concrétiser cet acquis. « Nous avons procédé à la mise en place d’un projet de l’enseignement de tamazight pour adulte qui est généralisé actuellement au niveau de 22 wilayas avec 78 enseignants recrutés à cet effet. Tamazight est une langue qui unifie les rangs des Algériens. Elle est enseignée au niveau de 32 wilayas du pays et cela entre dans le cadre du programme de 2016 du HCA ». D’après lui, plusieurs textes fondamentaux de l’Algérie ont été traduits en langue amazighe depuis l’officialisation de cette langue. Pour cela, il a cité la Constitution, la Proclamation du 1er Novembre 1954, la plate-forme de la Soummam et aussi les textes des objectifs du développement local de l’Organisation des Nations unies (ONU). Le même conférencier a précisé que la condition qui permet à cette langue d’être fonctionnelle c’est bien la concertation de tous les acteurs. Même son de cloche chez l’auteur et président de la maison d’édition «Identité», Ahmed Nekar, qui a appelé les étudiants de tamazight à faire des thèses sur l’histoire de la littérature de Youcef Oukaci, de Da L’Mulud à ce jour.
De son côté, la directrice de la culture a plaidé pour la promotion de cette langue sur le plan académique. «Aujourd’hui, nous sommes passés de la période du combat identitaire à celle de la consécration où toutes les parties prenantes de la société (gouvernement, société civile, l’éducation, les maisons d’édition…) sont appelées à travailler en étroite collaboration pour la promotion de cette langue sur le plan académique ». Elle a affirmé que cette officialisation a permis de consolider l’identité nationale et la culture algérienne. « Il est temps de mettre en exergue toute cette richesse identitaire du pays. Aujourd’hui, l’Algérie est diversifiée sur le plan culturel et linguistique »n, s’est-elle félicitée. La directrice locale de la culture a émis le vœu que l’année 2017 soit fructueuse pour la promotion de Tamazight.
Pour sa part, le P/APC de Tizi-Ouzou, Aït Menguellet a affirmé que cette célébration de la première année de l’officialisation de cette langue est venue après le combat glorieux et l’assassinat de plusieurs martyrs de la cause identitaire. Ainsi, il a rendu un vibrant hommage pour les personnes qui se sont sacrifiés pour œuvrer à la pérennité de cette culture. « Nous sommes fiers de cette amazighité ». n