A l’occasion de la célébration de la Journée du moudjahid, qui coïncide avec le 62e anniversaire de la tenue du Congrès de la Soummam, un riche programme a été concocté jusqu’à mardi prochain par la direction de la culture de Tizi Ouzou en collaboration avec le musée régional du Moujahid et le mouvement associatif local.

En effet, la wilaya de Tizi Ouzou a prévu la distribution de 53 logements de type Logement social participatif (LSP) au niveau des localités de Bouzeguène et Mekla, dont l’objectif est de rendre heureux les bénéficiaires de ce type de logements durant la célébration de cette date phare de l’histoire de l’Algérie. En outre, le mouvement associatif est à pied d’œuvre pour célébrer ce genre d’évènements. C’est le cas de l’association Abane Ramdane en collaboration avec le comité de village Sikh Oumeddour dans le chef-lieu de la wilaya qui a décidé d’organiser une journée commémorative au niveau de la Maison de la culture Mouloud-Mammeri. Des expositions sur la tenue du Congrès de la Soummam et son rôle stratégique dans la lutte contre le colonialisme français durant la guerre de Libération nationale ont lieu tout au long de la journée d’hier. Par la suite, une gerbe de fleurs sera déposée au niveau de la stèle de Abane Ramdane, au carrefour de Sikh Oumeddour, sur la RN12, en considération à ce valeureux moudjahid connu pour être l’architecte de la guerre de Libération nationale qui a tant donné pour voir l’Algérie libre et indépendante et se débarrasser du joug des colons. Selon le président de l’Association Abane Ramdane, Hamid Meradji, une conférence-débat sera organisée sous le thème «Congrès de la Soummam : acte fondateur et triomphateur de la révolution algérienne et acte de naissance de l’Etat algérien moderne», animée par Saïd Chemakh, professeur universitaire en langue amazigh à l’université Moumoud-Mammeri (Ummto), au cours de laquelle il mettra en relief l’importance de ce congrès de la Soummam. « Nous travaillons pour la mémoire et l’histoire du pays et de les transmettre aux futures générations qui devront connaître le parcours des martyrs qui ont sacrifié leur vie pour l’unité territoriale du pays ». Organisé un certain 20 Août 1956 à Ifri Ouzeleguène, dans la vallée de la Soummam, ce Congrès fut un acte fondateur de l’Etat algérien moderne et pilier déterminant de la réussite de la révolution algérienne. Selon les témoignages des moudjahidine, ce congrès a donné ce formidable sentiment que les Algériens ont déjà un Etat. Une base doctrinale destinée à compléter et à affirmer la proclamation du 1er Novembre 1954, un statut pour l’Armée de libération nationale (ALN) devant se soumettre aux «lois de la guerre», a été élaborée. De son côté, la direction de la culture de Tizi Ouzou a prévu un programme riche et diversifié en commémoration de cette date historique de l’Algérie. Des expositions sur le parcours des martyrs de la Wilaya III qui ont pris part au Congrès de la Soummam, Abane Ramdane, Amirouche Aït Hamouda, Ouamrane… seront au rendez-vous. Des témoignages et des prises de parole de révolutionnaires ont été prévus lors de cette célébration commémorative.