Les RN 25 et 12 ont été fermées par des citoyens à hauteur de la commune d’Aït Yahia Moussa, au sud, et à Oued Aïssi, à une dizaine de kilomètres à l’est du chef-lieu de wilaya. La RN25 a été fermée par les habitants de Tifaou et Hellil, deux villages de la commune d’Aït Yahia Moussa, dans la daïra de Draâ El Mizan, à une quarantaine de kilomètres au sud-ouest de Tizi Ouzou. Les protestataires, déterminés à maintenir la pression, dénoncent leurs conditions de vie, qu’ils jugent lamentables. Ils exigent la satisfaction d’une plateforme de revendications, datant de 2007, et ayant trait aux problèmes de l’eau, du gaz, à la réalisation de routes et de réseaux d’assainissement, desservant leurs villages. Une action similaire a été organisée mardi dernier pour les mêmes causes. A une dizaine de kilomètres, à la périphérie est de la ville de Tizi Ouzou, les habitants d’un lotissement situé en contrebas de la RN 12 ont procédé à la fermeture de cet axe routier dans la matinée d’hier. Ils dénoncent la précarité de leurs habitations et exigent l’affectation par les autorités de logements sociaux. Des dizaines d’usagers de la route, pris au piège de ces bouchons en pleine chaleur, ont dénoncé ces désagréments qu’ils ont endurés et qui ont tendance à se répéter. Pour rejoindre leur travail ou vaquer à leurs occupations, des citoyens ont été contraints à faire le trajet de quelque dix kilomètres à pied jusqu’au centre-ville. n