Sur les 9 700 nouveaux bacheliers ayant décroché le sésame du baccalauréat au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou, 9 015 qui ont été affectés au niveau de l’Université Mouloud Mammeri de Tizi-Ouzou (Ummto) pour poursuivre leur cursus universitaire au niveau des différents départements. On a enregitré durant l’année universitaire 2018/2019 une baisse de 2 000 par rapport à l’année passée où il a été enregistré 11 000 bacheliers, alors que le nombre restants d’étudiants ont choisi d’effectuer leurs études dans d’autres wilayas du pays.

Intervenant sur les ondes de la radio locale, le vice-recteur chargé de la pédagogie au niveau de l’Université de Mouloud Mammeri, Hacène Mohalbi, a affirmé qu’en matière de choix des formations effectuées par les nouveaux bacheliers, il est enregistré « un engouement pour les matières scientifiques et économiques qui viennent loin devant les sciences sociales, malgré la tendance générale à la baisse enregistrée cette année en terme d’inscrits ». Les trois spécialités qui ont enregistré le record en termes d’affectation sont  les sciences de technologie avec 1 286 étudiants affectés, suivies en deuxième position des sciences économiques avec 1 260 affectations et 1 103 nouveaux bacheliers dans la filière des sciences de la nature et de la vie. « Ce sont les trois premières spécialités qui ont connu un grand nombre d’affectations ». Pour ce qui est du calendrier des inscriptions définitives, le même interlocuteur a fait savoir qu’elles se tiendront du 02 au 06 septembre prochain. Alors que la période de traitement des recours exceptionnels, notamment les transferts aura lieu du 06 au 16 septembre prochain.

Concernant les bacheliers ayant échoué leur concours d’admission aux écoles supérieures, ils pourront effectuer leurs inscriptions, à compter d’hier jusqu’à jeudi au niveau de l’Ummto pour choisir la filière qu’ils désirent suivre durant leur cursus universitaire.  Le même vice-recteur chargé de la pédagogie s’est montré satisfait quant aux bonnes conditions dans lesquelles se sont déroulées les préinscriptions. Pour les bacheliers qui ne sont pas satisfaits de leur affectation, notamment ceux qui ont eu le 4e choix de leur fiche de vœux ou bien ceux qui ont eu zéro choix, une deuxième chance leur a été accordée puisque une période de recours a été organisée au niveau de l’Ummto durant la période allant du 08 au 12 du mois en cours. «Nous sommes au service de l’étudiant», a-t-il tenu à dire. 

S’agissant des mesures prises par les autorités locales pour permettre aux nouveaux bacheliers d’avoir une place pédagogique et d’être accueillis dans de bonnes conditions lors de la rentrée universitaire prévue pour le 17 septembre prochain, Mohalbi a indiqué que des promesses verbales ont été faites pour la livraison de 2 700 places pédagogiques. D’ailleurs, une réunion de travail s’est tenue la semaine dernière consacrée pour la réception de ces places. Une autre réunion, rajoute-t-il, est prévue pour demain pour fixer l’échéancier de la livraison de ces places attendue par la famille universitaire. « Contrairement à la rentrée universitaire précédente qui a été émaillée par la pression en termes de places pédagogiques et d’hébergement, notamment avec le nombre de nouveaux bacheliers qui était de 12 000, cette année nous serons plus à l’aise », a-t-il soutenu.