Quelque 44,75% des porteurs de projets ayant bénéficié de lots de terrain au niveau des zones d’activité de la wilaya de Tizi-Ouzou, n’ont pas concrétisé leurs investissements, a annoncé mardi le secrétaire général de wilaya, Zinedine Tibourtine.

S’exprimant à l’ouverture d’une rencontre entre le groupe des industries locales Divindus-ZI chargé de la gestion des zones industrielles et d’activité, et les opérateurs économiques locaux, le même responsable a indiqué que ces derniers ont été mis en demeure pour lancer les travaux de réalisation de leur unités faute de quoi il sera procédé à l’annulation des actes d’attributions des lots dont ils ont bénéficiés. Il a invité les investisseurs qui n’ont pas concrétisé leur projets à les réaliser dans les meilleurs délais ou à restituer les assiettes foncières dont ils ont bénéficié, ajoutant que la wilaya a entamé une procédure pour l’annulation de ces attributions pour les mettre à la disposition d’autres porteurs de projets dont la demande de terrain s’élève à 1300 ha. La semaine dernière et à l’occasion d’une visite de travail qu’il a effectué dans la daïra de Tizi Gheniff, le wali Abdelhakim Chater, a annoncé qu’un délai a été fixé à l’ensemble des investisseurs de la wilaya pour le lancement effectif des travaux au plus tard jeudi prochain (15 novembre), au-delà de cette échéance des mesures d’annulation des décision d’attributions de fonciers seront entamées. S’agissant de la situation des investissements au niveau des zones d’activités de la wilaya, M. Tibourtine a indiqué que les projets en activité représentent 23,58 %, ceux en cours de réalisation 21,16 %. Les projets réalisés et non opérationnels représentent quant à eux un taux de 7.27% alors que les ceux dont la réalisation est à l’arrêt sont estimés 3.27%.
Pour ce qui est du foncier industriel, ce même responsable a souligné que le nombre total des lots créés à travers les zones d’activité et de la zone industrielle de la wilaya est de 952 lots, dont 809 ont été attribués et 153 non affectés. Le SG de la wilaya a réitéré la détermination de la wilaya à «accompagner tous les porteurs de projets, à concrétiser leurs investissements et à améliorer les conditions de travail de ceux qui sont opérationnels», observant l’environnement «difficile au sein duquel exerce les entités économiques locales implantées dans des zones souffrant d’un déficit en viabilisation». Il a indiqué que des fiches techniques dont le montant s’élève à 2.6 milliards de DA ont été établies et transmises aux autorités compétentes pour une prise en charge de ce problème. Pour certains travaux d’urgence, l’organisme gestionnaire local relevant du groupe Divindus «ne ménagera aucun effort pour apporter une contribution en collaboration avec les opérateurs économiques afin de les prendre en charge», a-t-il ajouté.