Plus de 2,29 milliards de dinars est le montant global des factures d’eau impayées par les clients de l’unité de Tizi-Ouzou de l’Algérienne des eaux (ADE), a rapporté dimanche un communiqué de cette entreprise.

« L’unité de l’ADE de Tizi-Ouzou est confrontée à l’épineux problème des créances détenues par sa clientèle, avec un montant total de plus de 2,29 milliards de dinars, dont 1,41 milliard détenu par les ménages», est-il rapporté dans le même document. Le reste des créances est détenu par les administrations et les collectivités locales, totalisant 730 millions de DA, les commerces (110 millions de DA) et les secteurs de l’industrie et du tourisme (40 millions de DA), a-t-on signalé de même source. Cette situation a des répercussions directes sur le fonctionnement de l’entreprise et impacte négativement le service public de l’eau en dépit des efforts fournis en la matière, a déploré l’unité de Tizi-Ouzou.
Touchée par la crise sanitaire liée à la pandémie du Covid-19 et par la faible pluviométrie de ces trois dernières années, la trésorerie de l’unité locale de l’ADE doit aussi faire face aux charges de gestion (factures énergétiques, masse salariale, produits d’exploitation, maintenance et achats divers)», a-t-on observé. Cette même entreprise, qui assure quotidiennement la distribution de 274.000 m3 d’eau pour une population dépassant 1,16 million d’habitants, a lancé une vaste campagne de recouvrement des créances impayées, à travers l’ensemble de ses agences commerciales. Le but de cette opération, placée sous le slogan «payez vos factures et nous sommes à votre service», est une opportunité pour les clients concernés par ces créances, d’apurer leur situation, en se rapprochant des 29 caisses et agences commerciales ouvertes à travers les 64 communes de la wilaya, a-t-on souligné de même source. l’ADE a rappelé que le paiement peut se faire en espèce par chèque au niveau des bureaux de poste ou par E-paiement, rappelant qu’au titre d’un règlement à l’amiable de cette situation, l’entreprise propose l’option du règlement des redevances par tranches, suivant un échéancier.

L’ADE de Bouira lance une campagne de sensibilisation
De son côté, l’unité de l’Algérienne des Eaux (ADE) à Bouira a lancé une campagne de sensibilisation pour le recouvrement de ses créances. Cette campagne, lancée jeudi dernier sous le slogan «Payez votre facture et nous sommes à votre service», a pour objectif de «sensibiliser davantage les clients sur la nécessité de s’acquitter de leurs redevances», a expliqué à l’APS la chargée de communication de l’ADE-Bouira, Souad Khellife. La même responsable a précisé que les créances de l’ADE de Bouira détenues par les abonnés «ont atteint le montant des 700 millions de DA». Le recouvrement de toutes ces créances «est nécessaire pour permettre à l’ADE de continuer à assurer et à améliorer son service public», a-t-elle souligné. Plus de 500 millions de DA de ces créances sont détenues par les clients ordinaires (foyers) a indiqué Mme Khellife qui a saisi cette occasion pour inciter les citoyens à se rapprocher des agences de l’ADE afin de s’informer de toutes les mesures de facilitation leur permettant de payer leurs dettes. A noter que sur les 45 communes que compte la wilaya de Bouira, l’ADE est présente dans 44. La commune d’Aghbalou est la seule où la gestion de l’eau est confiée à l’Assemblée populaire communale (APC), selon le directeur de l’ADE M. Hakim Lacen. Par ailleurs, le taux de couverture en matière d’alimentation des communes de la wilaya de Bouira en eau potable, a dépassé «le seuil des 97 %» en 2022, soit une population de plus 726.000 habitants desservie, selon M. Lacen, qui a indiqué que l’ADE de Bouira compte actuellement 137.406 clients.
(APS)