La Maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou abritera, lundi prochain, la première édition du Colloque national de la poésie populaire amazighe.

Organisées dans le cadre de la célébration du premier jour du Nouvel an amazigh 2967, fêtée la deuxième semaine du mois de janvier à travers le territoire national, les festivités de ce colloque sont placées cette année sous le slogan « Yennayer, un référent ancestral national de partage et de communion ». Trois grandes figures qui ont marqué la poésie populaire, à savoir Youcef Oukaci, Si Moh Ou Mhand et Chikh Mohand Ou Lhocine, seront honorées lors de cette première édition avec la participation de poètes des wilayas de Tizi Ouzou, Tamanrasset, Boumerdès, Alger, Ghardaïa, Bouira, Adrar, Batna, Bejaïa, Guelma, Skikda, et Tipasa, indique un communiqué de la Direction de la culture de Tizi Ouzou.
Au menu de ce Premier colloque, des conférences-débats, prévues sur deux jours, les 9 et 10 janvier, traiteront de plusieurs aspects de la poésie populaire et seront animées par des universitaires, à la salle du Petit théâtre de la Maison de la culture. Mohamed-El Aigoun, enseignant à l’université Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou (UTO), s’intéressera à la dimension nationale dans la poésie amazighe, alors que Fatiha Hamdi de Tamanrasset présentera une étude linguistique de la chanson féminine, la chanson targuie. « La littérature amazighe », thème de la communication qui sera donnée par Messaoudi Laarit, enseignant à l’UMMTO, tandis que « la force du verbe dans la poésie de Youcef Oukaci, Si Moh Ou Mhand et Chikh Mohand Ou Lhocine » sera abordée par Abdellah Arkoub, inspecteur de la langue amazighe. Enfin, plusieurs activités seront au menu de cette célébration qui se déroulera du 8 au 14 janvier, dont une exposition de plats traditionnels, d’objets artisanaux et de produits agricoles, des conférences sur la thématique de « la célébration du nouvel an Amazigh », et « la traditionnelle parade de Yennayer » qui aura lieu le 12 janvier de la placette de l’Olivier vers la maison de la culture Mouloud-Mammeri.