Une cinquantaine de lits d’hospitalisation pour la prise en charge des malades de la Covid-19 ont été mobilisés au niveau de l’Etablissement public hospitalier (EPH) de Ouadhias (35 km au sud de Tizi-Ouzou), a-t-on appris, lundi, du directeur local de la Santé et de la Population (DSP).

L’ouverture, hier dimanche, d’un service Covid-19 au niveau de cet établissement, partiellement mis en service le 5 juillet écoulé, rentre dans le cadre des mesures engagées par la wilaya afin de réduire la pression sur certaines structures de santé et pour assurer une bonne prise en charge des patients, a indiqué à l’APS le DSP, Mohamed Mokhtari. Selon ce même responsable tous les moyens humains et matériels nécessaires à l’hospitalisation des malades de la Covid-19, dont les concentrateurs d’oxygène, sont mis en place au niveau de cet EPH, qui est destiné à recevoir les patients des différentes localités de la wilaya. Des patients de Ouacifs et de Boghni sont déjà admis au niveau de L’EPH de Ouadhias, a signalé M. Mokhtari. Il a fait savoir que le nombre de places d’hospitalisation du service Covid-19 de cet EPH sera augmenté, avec l’arrivée de concentrateurs d’oxygène et pourra atteindre les 120 lits. Concernant les initiatives d’aménagement ou d’ouverture de structures de proximité (salles de soins), relevant du secteur de la Santé ou d’autres (établissement de jeunesse) par des élus ou des organisations de la société civile, le DSP a rappelé que la wilaya a dégagé des places d’hospitalisation supplémentaires au niveau de plusieurs structures de proximité, pour faire face à la hausse du nombre des cas de contamination par le nouveau coronavirus. Les capacités d’hospitalisation à Tizi Ouzou, pour la prise en charge de ces patients, font l’objet d’un suivi régulier et la wilaya a commencé, suite à la hausse des cas de contamination, à adapter les structures de santé en fonction du nombre des malades hospitalisés, avait noté le wali, Mahmoud Djamaa, lors de la session de l’Assemblée populaire de wilaya le 26 juillet dernier, rappelle-t-on. C’est dans ce cadre que des lits supplémentaires dédiés à l’hospitalisation des malades atteint par la pandémie du coronavirus, ont été mobilisés au niveau d’autres établissement de santé de la wilaya dont l’établissement public hospitalier spécialisé (EHS) en cardiologie de Draa Ben Khedda (60 lits), l’EHS Sbihi Tassadit de gynécologie obstétrique (24 lits pour les femmes enceintes atteintes de la Covid-19) et toutes les polycliniques qui ont été instruites de réserver des lits d’hospitalisation à leur niveau. A cela s’ajoute, d’autres structures relevant d’autres secteurs que celui de la Santé qui peuvent être mobilisées en cas de besoin, selon le wali. M. Mokhtari qui a salué la mobilisation de la société civile durant cette pandémie, a insisté sur l’importance du respect des mesures barrières et de la vaccination, pour briser la chaîne de contamination et diminuer le nombre des malades. C’est sur cet aspect que les organisations de la société civile sont le plus sollicitées, selon les appels lancés par des médecins, élus, responsables du secteur de la santé et autres. D’ailleurs, de nombreux présidents d’Assemblées populaires communales et avec l’accord et la contribution des comités de villages, des commerçants et des transporteurs, ont appelé au confinement volontaire. L’arrêt du transport et la fermeture des commerces à partir de l’après-midi (chaque commune a opté pour une heure qui convient à sa situation), permettent de réduire les sorties des citoyens et donc la circulation du virus, selon les initiateurs de ces actions.(APS)