Les projets de l’Etablissement public hospitalier (EPH) de Ain El Hammam et de quatre stations d’épuration d’eaux usées prévus dans la wilaya de Tizi-Ouzou ont été dégelés et seront lancés incessamment, a annoncé jeudi le wali Mohammed Bouderbali.

S’exprimant en marge d’une visite de travail qu’il a effectuée dans les communes de Boghni, Maâtkas et Souk El Tenine, M. Bouderbali a affirmé que l’EPH de Ain El Hammam, d’une capacité de 60 lits et dont la réalisation a été reportée en raison de la situation financière difficile du pays, a bénéficié d’une levée du gel au titre de la décision du gouvernement, prise en 2017, de relancer les projets de certains secteurs prioritaires tel que la santé, l’éducation et les ressources en eau. S’agissant des autres hôpitaux inscrits au profit de la wilaya et qui ont subi la même mesure d’ajournement, le chef de l’Exécutif local a indiqué qu’ «une demande de réévaluation de l’EPH de Maâtkas qui n’a pas été lancée pour insuffisance de l’autorisation de programme attribuée à ce projet, a été introduite auprès du ministère de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière et celui des Finances». La levée du gel sur d’autres hôpitaux prévus dans d’autres localités «interviendrait dans un avenir proche», a-t-il dit. D’ailleurs, c’est dans ce cadre que la décision de «dégel graduel» de quatre stations d’épuration sur les six prévues au niveau de la wilaya de Tizi-Ouzou a été prise, a indiqué le wali qui a expliqué que «cet effort financier est motivé par la volonté de l’Etat de protéger et de préserver l’une des principales ressources en eau potable de la wilaya», à savoir le barrage de Taksebt, d’une capacité de 180 millions de m3, et ce par le traitement des eaux usés produits par les villages situés en amont de ce bassin versant. S’agissant du secteur du logement, le wali a également souligné qu’un quota de 3000 nouvelles aides à l’habitat rural a été accordé à la wilaya. Ces aides s’ajouteront au 85 000 déjà dégagées au profit des habitants de Tizi-Ouzou depuis le lancement de cette formule de logement. Lors de sa visite de travail dans les trois communes de la partie sud-ouest de la wilaya, M. Bouderbali a procédé à la mise en service du gaz au profit d’un total de 1 911 foyers et de l’école primaire Tekour Mohamed de la commune de Maâtkas. Il a également présidé une cérémonie de remise des clés à 50 familles de la commune de Boghni qui ont bénéficié d’un programme de logement du Fond national de péréquation des œuvres sociales (FNPOS), avant d’inspecter des écoles primaires et des polycliniques de ces trois localités en vue de prendre en charge leur réhabilitation. APS