Vingt et une rencontres avec le monde agricoles seront organisées dans la wilaya de Tizi-Ouzou afin d’encourager l’investissement agricole et améliorer la production, a indiqué mardi le directeur local des services agricoles (DSA), dont la première rencontre a commencé hier mercredi.

Laib Makhlouf a indiqué à l’APS que ces rencontres qui se tiendront au niveau de toutes les daïras de la wilaya visent à mettre en contact les agriculteurs avec les institutions d’aide à la création d’emplois et les organismes financiers pour présenter les opportunités d’investissement dans le secteur agricole au niveau local. La rencontre inaugurale sera marquée par une exposition sur le secteur de l’agriculture et des communications qui sera animée par la DSA, la direction de la pêche et des ressources halieutiques, la Conservation des forêts et les organismes d’aide à la création d’emploi (ANSEJ, ANGEM, Cnac), financiers et assureurs (BADR, CRMA CASNOS), ainsi que par l’Agence nationale de développement et d’investissement (ANDI) et l’Office national des terres agricoles (ONTA), a-t-on appris du même responsable. A propos des opportunités d’investissement, M. Laib a observé qu’à Tizi-Ouzou «il existe des créneaux qui sont encore vierges et qui peuvent susciter l’intérêt des porteurs de projets». Ces 21 rencontres permettront à la DSA de «connaître les points faibles et les points forts de chaque filière et d’écouter les préoccupations des paysans, en vue de les prendre en charge. Elles vont également créer un rapprochement entre les agriculteurs et les différents organismes qui interviennent dans la promotion de l’investissement agricole», a-t-il dit. L’objectif étant d’aboutir à la mise en place d’une industrie agroalimentaire performante dans toutes les filières et apporter une valeur ajoutée, en encourageant les investissements dans la transformation, un créneau qui est très peu développé localement a observé le DSA, relevant, entre autres exemples, l’absence d’unité de production de poudre de lait à Tizi-Ouzou qui est classée pourtant à la deuxième position, à l’échelle nationale dans la production de lait cru. La formation des agriculteurs est l’un des outils sur lesquels mise la DSA afin d’améliorer la production agricole végétale et animale, quantitativement et qualitativement, a indiqué M. Laib qui a annoncé le lancement d’un programme de formation et de sensibilisation touchant à plusieurs thématiques dont la prévention et le traitement des maladies, itinéraires et des schémas techniques pour améliorer la production, la transformation et le conditionnement, a-t-il indiqué. Parallèlement à ces rencontres et formations, la direction des services agricoles prévoit l’organisation d’une vingtaine de foires pour valoriser la production agricole locale en mettant en relief les produits de chaque localité. Ces foires seront aussi une occasion pour attirer les investisseurs, assurer la commercialisation des produits, définir les sujets de formation et de sensibilisation au profit des agriculteurs et permettre à l’université de Tizi-Ouzou d’identifier des thèmes de recherche, a ajouté M. Laïb