A Iknache, village de la commune d’Iflissen, à une soixantaine de kilomètres à l’est de Tizi Ouzou, situé en bas du CW 252, les habitants vivent depuis des années sous la menace permanente d’un glissement de terrain qui risque à tout moment de faire s’écrouler leurs habitations.

Quatre-vingt pour cent des foyers sont construits sur un sol affecté par ce phénomène.
Les villageois ont interpelé le wali de Tizi Ouzou qui s’est rendu, lundi dernier, sur les lieux lors d’une visite de travail et d’inspection dans la daira de Tigzirt. Des lézardes sont apparues sur les murs de certaines habitations, d’autres sont déjà effondrées en partie. « Une dizaine de familles ont déjà abandonné leurs habitations pour se réfugier chez leurs proches », a précisé un membre du comité de village qui a demandé au wali que l’Etat procède à la délocalisation complète du village vers le lieudit Mechmel, un terrain des domaines sécurisé qui peut accueillir l’ensemble des familles sinistrées.
Une proposition que le wali a promis d’étudier tout en insistant sur la difficulté d’une pareille opération.
« Ce n’est pas une simple affaire de délocaliser 80 foyers», dira le wali qui indiquera que « le phénomène (le glissement) ne peut être pris en charge qu’après une étude approfondie qui va déterminer la démarche à suivre et le coût de l’opération ».
Et de rassurer un tant soit peu que « l’étude est déjà en cours ».