L’Agence locale de l’emploi de Tizi Ouzou a organisé, jeudi dernier, des ateliers de recrutement (job-dating) au niveau de la Maison de la culture Mouloud-Mammeri.

Pas moins de 400 demandeurs d’emploi se sont rendus à cette manifestation dans l’espoir de décrocher un job au sein d’une cinquantaine d’entreprises qui ont proposé leurs offres d’emploi avec des promesses de recrutement de 91 postes d’emploi, a-t-on appris auprès du chef de l’Agence de wilaya de l’emploi, Yazid Tizrarine.
« Ces entreprises nous ont assuré d’offrir des postes d’emplois alors qu’elles ne disposent pas de postes vacants. Cela leur permettra de créer ce qu’on appelle un vivier de recrutement à leur niveau ». Précisons que la cérémonie inaugurale de cet évènement a été marquée par la présence du directeur général de l’Agence nationale de l’emploi (Anem), Tahar Chaâlal.
Ces ateliers de recrutement qui sont la deuxième initiative du genre après celle organisée au mois de juillet dernier sont dédiés cette fois-ci au secteur de la santé qui constitue un bassin attractif au niveau local, notamment avec le nombre de diplômés sortants de l’Université Mouloud-Mammeri qui est en nette expansion d’une année à l’autre. Pour cela, des ateliers de recrutement composés de cabinets médicaux privés, radiologues, représentants de cliniques privées, de laboratoires d’analyses médicales et des radiologues ont été organisés dans l’objectif de recruter des profils de diplômés bien spécifiés notamment dans la biologie, pharmacie et parapharmacie. « Notre objectif est d’absorber la forte demande d’emploi dans ce secteur de la santé et d’essayer de faire la reconversion des profils. Un biologiste peut travailler dans la commercialisation des produits pharmaceutique par exemple ». Yazid Tizrarine a affirmé que « job-dating » est une nouvelle technique qui permet à l’employeur de rencontrer plusieurs profils de recrutement dont il a besoin au sein de son entreprise dans un délai très limité qui est de 7 à 10 minutes, aussi il permet au demandeur d’emploi de décrocher des entretiens d’embauche dans différents secteurs en l’espace d’une demi-journée. « Ce sont des entretiens directs d’embauche, sachant que ces demandeurs sont formés au sein de notre agence dans les techniques de recherche d’emploi et dans la rédaction des curriculum vitae ». Dans le même ordre d’idées, le responsable de la gestion au niveau de l’Anem, Arezki Goumeziane a affirmé que le job-dating a pour objectif la collecte des profils de recrutement dont a besoin l’entreprise.

Plus de 15 000 placements effectués en 2017
Faisant la comparaison avec la première édition de job-dating qui a eu lieu au mois de juillet 2017, M. Tizrarine a indiqué qu’ils ont pu collecter plus de 150 offres d’emploi et ils ont placé 90 demandeurs d’emploi, tout en émettant le vœu d’assurer le placement des 91 offres d’emploi. Se référant aux chiffres, le premier responsable de l’Agence locale de l’emploi a fait savoir qu’en 2017, 15 866 placements ont été effectués dans le cadre du recrutement classique. Ce qui permet à la wilaya de Tizi Ouzou de se classer en 5e place à l’échelle nationale en matière de placement des demandeurs d’emploi après Alger, Sétif, Béjaïa et Oran. Ajoutez à cela, 2 466 placements ont été effectués dans le cadre du Contrat de travail aidé (CTA) et 1 826 placements dans le cadre du DAIP. « Nous avons réalisé un bilan très positif puisque nous avons dépassé les objectifs envisagés de plus de 120%». Quant au nombre de placements envisagés pour l’année en cours, il compte placer 17 000 demandeurs d’emploi dans leurs postes de travail.