Plusieurs établissements culturels de la wilaya porteront les noms des personnalités culturelles et artistiques.
L’initiative qui a été prise par la direction de la culture de la wilaya vise à honorer la mémoire des personnalités du monde de la culture et des arts qui se sont distingués par leur apport et leurs créations dans le domaine de la culture et du patrimoine. Ainsi, l’Ecole régionale des Beaux-Arts d’Azazga portera le nom de M’hamed-Issiakhem. Le théâtre de verdure situé dans l’enceinte de la Maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou sera baptisé du nom du célèbre dramaturge, Mohia-Abdallah, dit Mihand Ouyahiaj. Le nom de l’auteur et l’un des primos chercheurs en linguistique berbère, Boulifa Si Amar Oyssaid sera donné à la Bibliothèque semi-urbaine de la Maison de la culture Mouloud-Mammeri de Tizi Ouzou.
La bibliothèque semi-urbaine de la commune de Beni Douala portera le nom de Mouloud-Feraoun, alors que la bibliothèque semi-urbaine de la commune Illilten dans la daïra d’Iferhounene, celui du chanteur Taleb Rabah. La salle de lecture du village Agouni Issad communue Aït Yahia (daïra de Aïn El Hammam) sera désignée désormais du nom de Cheikh Si-Mohand Oulhoucine, le célèbre poète soufi et saint kabyle de la seconde de moitié du 19e siècle. Le cofondateur du premier parti nationaliste algérien, l’Etoile nord-africaine (ENA) donnera son nom à la salle de lecture du village Icherdiouene, commune Beni Douala.